SUIVEZ NOUS SUR FACEBOOK

BUREAU ACADEMIQUE -RESPONSABLES CGTR EDUC'ACTION-CLIQUEZ ICI !!

LES GUIDES JURIDIQUES
DE LA CGT EDUC'ACTION

ESPACE du 1er DEGRE
de la Cgt Educ'Action

Le GUIDE ATSS
DE LA CGTR EDUC'ACTION

RESPONSABLE CGTR EDUC DES AESH
- ADELINE MARCHAIS AU 0.692.36.91.08






           
Editos

Declaration de la CGTR EDUC'ACTION au CAEN du 5 septembre 2013



Declaration de la CGTR EDUC'ACTION au CAEN du 5 septembre 2013
CAEN du 05 septembre 2013

La CGTR’EDUCATION tient à rappeler son opposition à la loi sur la refondation de l’école dans sa forme actuelle.

Nous tenons à préciser que nous ne sommes pas opposés à une nouvelle loi sur l’école, loin de là. Nous nous sommes même réjouis, lors de son annonce, de la volonté affichée de donner un nouvel élan à l’éducation.

Toutefois, dès les premières consultations qui, dans leurs modalités, ne consultaient ni grand monde ni grand-chose, nous nous sommes inquiétés. Et depuis force est de constater, à nos yeux, que la montagne à accoucher d’une souris selon cette maxime un peu triviale. En effet, le verbe refonder laissait supposer une remise à plat de tout le système, la mise en place d’une nouvelle ligne politique clairement définie, à l’instar de nos « hussards noirs » de la Troisième République à qui on avait fixé un cap ôté de toute ambiguïté : faire en sorte que l’ensemble du territoire national parle et écrive en français (et non plus en patois régional).

Mais qu’en est-il de l’ambition de cette nouvelle loi ? On réforme le système existant à la marge mais sans jamais revenir sur les problèmes fondamentaux. On continue à fonctionner selon les mêmes principes et avec les mêmes grandes modalités : par exemple avec le primaire, le secondaire et l’universitaire, trois mondes étanches entre lesquels les passerelles sont trop peu nombreuses ; ou encore le lycée professionnel est toujours isolé du lycée d’enseignement général et technologique. Certes, nous avons été heureux de l’annonce de M. le Recteur des quotas réservés aux élèves de LP en classes de BTS. Mais nous sommes très sceptiques du succès de cette mesure qui, pour l’instant, envoie en BTS des élèves à la pédagogie aux programmes totalement différents des autres élèves du lycée général et technologique.

Certes, tout n’est à pas retirer dans la loi sur la refondation de l’école. Remettre en place une école de formation des enseignants était une nécessité, de même que l’accent mis sur le numérique. Nous saluons l'effort de création de postes dans l'Education Nationale. Mais, en l’état, cette loi ne revient pas réellement sur le fond de certaines réformes que nous avons combattues sous l'ère Sarkozy. Le socle commun est confirmé. De même, les réformes du bac pro trois ans et du lycée ne sont pas remises en cause. Le recrutement des enseignants niveau Master 1 s’accompagne d'une baisse de salaire pour les stagiaires. On impose toujours le Master 2 pour la titularisation.

Sur la question de la régionalisation de la voie professionnelle rien ne change. La Région sera le principal maître-d’œuvre de la carte des formations (même si le Recteur devra donner son accord). Ceci nous conduit à des inquiétudes sur l’orientation et donc l’avenir des campus des métiers. Dans certaines régions, cela est en train d’aboutir à une mise en concurrence des établissements d’enseignement professionnel public, sous statut scolaire et différents acteurs de la formation professionnelle privés, centres de formation d’apprentis, voire de formation continue, au prétexte de réussite de tous les jeunes. Pour nous, cela est inacceptable et jette un discrédit sur les filières professionnelles proposées par les lycées professionnels publics et les universités. Or, quand on connaît le poids de cette filière à La Réunion, on mesure d’autant notre réticence et nos inquiétudes.

Enfin, la CGTR EDUC'ACTION continue d'exiger pour notre académie un véritable plan de rattrapage pour être a minima au niveau de la moyenne nationale car force est de constater qu’elle demeure que le parent pauvre par rapport aux académies de France au niveau du taux d'encadrement en emplois publics… alors même que les difficultés et retards scolaires sont très forts sur notre territoire.

Vendredi 6 Septembre 2013
Joel de Palmas
Lu 23 fois

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Editos | Carrières | Contractuels | Précarité | Retraites | Mobilisation | Rectorat | UNIVERSITE | DJSCS | CRDP | Textes juridiques


ADHESION A LA CGTR EDUC'ACTION
CLIQUEZ SUR LE LOGO !!!
Trésorière : Fabiola Thermidor - 0692.07.80.94

Newsletter


L M M J V S D
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31      



Le site de l'Union Nationale des Syndicats de l'Education Nationale

Le site de l'Union Générale des Fédérations de Fonctionnaires


Le Quotidien de la Réunion et de l'Océan Indien