SUIVEZ NOUS SUR FACEBOOK

SITE SPECIFIQUE SPÉCIAL COVID DE LA CGT FONCTION PUBLIQUE

BUREAU ACADEMIQUE -RESPONSABLES CGTR EDUC'ACTION-CLIQUEZ ICI !!

LES GUIDES JURIDIQUES
DE LA CGT EDUC'ACTION

ESPACE du 1er DEGRE
de la Cgt Educ'Action

Le GUIDE ATSS
DE LA CGTR EDUC'ACTION

RESPONSABLE CGTR EDUC DES AESH
- ADELINE MARCHAIS AU 0.692.36.91.08






           
Mobilisation

4ème semaine de mobilisation pour les précaires de l’éducation nationale

Non aux massives suppressions d'emplois dans la filière administrative, vie scolaire..!



Les personnels précaires de l’éducation entreront lundi 19 novembre 2007 dans leur quatrième semaine de mobilisation. Certains ont déjà perdu près d'un mois de salaire alors qu'ils ne perçoivent déjà qu’une faible rémunération pour vivre décemment.

A l'aube de cette 4 eme semaine de lutte, quel bilan pouvons-nous tirer ?

• Le préfet de la Réunion s'enferre et conserve un mutisme impressionnant de mépris à l'égard de ces personnels qui ne demandent qu'a être écoutés, à être enfin entendus. Aux abonnés absents, il n'a pas même le courage ne serait ce que de dire clairement : « non il n'y aura pas de table ronde, oui vous allez vous retrouver sur le bord du chemin et certains d'entre vous après avoir exercés dans l’éducation nationale depuis puis de 10 ans voire 15 ans ».
• Les parlementaires de la majorité : Les Victoria, les Didier Robert, les Jean Paul Virapoullé avaient tous pris l'engagement d'intervenir auprès des plus hautes autorités de l'état et d'adresser aux personnels en lutte copie de leur courriers et communication de leurs démarches ... Du vent ... pas le moindre début d’initiatives... pas le moindre courrier.
• Les parlementaires de l'opposition : hormis Huguette Bello qui, seule, à plusieurs reprises à apporter son soutien actif aux précaires, tous les autres ont fait preuve d'une grande discrétion.
Les personnels précaires, du microcosme politique (à quelques rares exceptions près) aux autorités administratives : tout le monde s'en fout !!!

Un constat : si le SGPEN-CGTR et la FSU ne seraient pas montés au créneau pour pointer du doigt et attirer l'attention de l'opinion sur les nombreuses suppressions d'emplois programmés et les conséquences désastreuses attendues sur le bon fonctionnement des collèges et des lycées, on en aurait même pas entendus parler. Silence on tue !!!

De nombreuses actions de résistance contre les suppressions d'emplois ont à ce jour été engagées et toujours pas l'ombre d'un frémissement des autorités et de nos politiques. Pour faire sortir nos décideurs de leur torpeur, faudra t'il vraiment aller jusqu'a radicaliser davantage les actions en bloquant l'accès du port comme l'ont fait les marins pécheurs ou de la SRPP, voire du réseau routier ou des dépôts des transports scolaires et des entrées des établissements scolaires ?

Nous ne le souhaitons pas, car nous ne voulons pénaliser personne mais si d'aventure ces actions devaient par la force des choses être conduites, ce sont les autorités qui en porteraient l'entière responsabilité en raison de la désespérance tissée au quotidien par leur mutisme affligeant.

Le combat qui est engagé est un combat difficile mais que les personnels sachent qu'ils peuvent compter sur notre soutien indéfectible " Les seuls combats que l'on peut gagner sont ceux qu'on l'on mène ".

Tout syndicaliste qui se respecte, tout citoyen qui ne veut pas que l'école devienne un champ de ruine du fait des massives suppressions d'emplois se doit d'agir !

Le SGPEN-CGTR appelle l'ensemble des personnels précaires et titulaires à faire du 20 novembre 2007 un franc succès.

A l'issue de cette journée d'action nous appelons l'ensemble des personnels à la poursuite du mouvement notamment par le biais de l'organisation d'une grève du zèle inscrite dans la durée (Consiste à faire son travail en appliquant tous les règlements à la lettre, pour en ralentir le plus possible l'exécution : application stricte des textes en matière d'hygiène, de restauration scolaire, de sécurité, d'élaboration des actes administratifs, taches de surveillance …) et dont les modalités précises seront débattues dans le cadre d’assemblées générales.

Objectif : Que le préfet réponde enfin au souhait des personnels que soit organisé au plus vite une table ronde en présence de tous les acteurs institutionnels. Non aux suppressions d’emplois, la lutte continue !!!
__________________________________________________________________________

Tract ci dessous à télécharger pour diffusion

Lundi 19 Novembre 2007
Patrick CORRE
Lu 640 fois

Editos | Carrières | Contractuels | Précarité | Retraites | Mobilisation | Rectorat | UNIVERSITE | DJSCS | CRDP | Textes juridiques


ADHESION A LA CGTR EDUC'ACTION
CLIQUEZ SUR LE LOGO !!!
Trésorière : Fabiola Thermidor - 0693.94.01.99

Newsletter


L M M J V S D
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31

Forum


Le site de l'Union Nationale des Syndicats de l'Education Nationale

Le site de l'Union Générale des Fédérations de Fonctionnaires


Le Quotidien de la Réunion et de l'Océan Indien