SUIVEZ NOUS SUR FACEBOOK

BUREAU ACADEMIQUE -RESPONSABLES CGTR EDUC'ACTION-CLIQUEZ ICI !!

LES GUIDES JURIDIQUES
DE LA CGT EDUC'ACTION

ESPACE du 1er DEGRE
de la Cgt Educ'Action

Le GUIDE ATSS
DE LA CGTR EDUC'ACTION

RESPONSABLE CGTR EDUC DES AESH
- ADELINE MARCHAIS AU 0.692.36.91.08






           
Editos

90 personnes virés et 61 emplois supprimés (dont 21 emplois administratifs) CELA SUFFIT !!!




A l'attention des collègues de la filière administrative dans les EPLE

Copie aux collègues administratifs des autres services


On connaît la propension immanente du recteur à communiquer dès lors qu’il s’agit de valoriser certaines actions académiques pourtant pour le moins discutables et sujettes à discussion , telles la création d’une équipe de mobile de sécurité ( forte de 9 membres pour toute l’académie) et autres mesures « gadgets» dont il a le secret .

On connaît également ses capacités d’alchimiste à transformer le plomb en or. Il est ainsi presque parvenu à nous faire croire que la rentrée 2011 est un cru exceptionnel.

Mais « la com » a ses limites tant elle se heurte à la réalité vécue sur le terrain par nos collègues

Ne pas voir, ne pas entendre, ne pas écouter ( la théorie des 3 singes) ne règlent pas les problèmes, bien au contraire.

Alors que les personnels administratifs de notre académie souhaitaient une intervention de sa part auprès du Ministre de l’éducation nationale pour obtenir un gel des suppressions de postes et l’amorce d’un plan pluriannuel de rattrapage d’emplois dans cette filière , aucune initiative allant dans ce sens n’a été engagée par l’autorité académique.



Pourtant, les arguments existent pour défendre l’emploi dans notre académie. Nous sommes ainsi une des très rares académies à ouvrir de nouveaux établissements scolaires en raison de paramètres démographiques particuliers à notre Ile. Ajoutons à cela, que nous sommes l'académie la plus déficitaire de France comme l’a rappelé le conseil constitutionnel.


En guise de réponse au gel des suppression de postes et à l’exigence d’un plan de rattrapage , il est prévu de poursuivre les saignées d’effectifs . Ainsi, il est programmé la liquidation de dizaines d’emplois statutaires principalement de catégorie C dans nos établissements et services dans les années à venir .

Cerise sur le gâteau, comme si la raréfaction de l’emploi statutaire ne suffisait pas, le rectorat ,en misouk, sous couvert de modification dans les formules des contrats aidés ,a décidé dans une note de fin aout 2010 de mettre à la porte 90 hommes et femmes sous contrats CAE .

Seuls 29 emplois seront compensés, par de nouveaux précaires, ce qui porte à 61 le nombre d’emplois supprimés en cette rentrée ( 7 postes de médiateurs, 28 postes de surveillance, 21 postes d’administratifs , 3 de documentaliste et 1 de TICE )

Les collègues administratifs et ceux des autres filières, déjà confrontés aux surcharges de travail qui résultent du sous effectifs et de l’ajout de nouvelles missions apprécieront !

Dans les sphères dirigeantes du rectorat, on se fait discret, et c’est un euphémisme, silence radio !

En bon communicant, on oublie de communiquer sur la patate chaude

Le SGPEN CGTR s’inquiète de cette nouvelle mesure qui est en contradiction avec les priorités du développement du système éducatif et avec la nécessité reconnue par tous de mise en œuvre d’un plan de rattrapage des postes dans l’éducation nationale prenant en compte les retards accumulés et la dynamique démographique ;

LE SGPEN CGTR souligne que l’Etat est pleinement responsable de la situation de crise

actuelle en ayant recouru durant de nombreuses années à des emplois précaires pour assurer le service public de l’éducation nationale et en décidant aujourd’hui de supprimer des centaines d’emplois aidés sans pour autant créer des postes budgétaires en substitution

LE SGPEN CGTR alerte la communauté éducative , la population réunionnaise, les élus , sur la gravité d’une telle situation qui porte atteinte au bon fonctionnement du service public de l’éducation et qui crée une situation d’injustice sociale intolérable en projetant au chômage des dizaines de personnes sans prise en compte des services rendus et sans que celles ci aient bénéficié de véritables formations.

LE SGPEN CGTR demande à l’autorité académique d’arrêter de jouer au yoyo avec les personnels les plus exposés et vulnérables professionnellement

Le SGPEN CGTR s’inquiètent des incidences sérieuses et négatives de ces suppressions d’emplois sur la charge de travail des collègues titulaires en postes, qui travaillent déjà à flux tendu et qui n’en peuvent plus !

LE SGPEN CGTR demande l’arrêt du recours à la précarité, la remise à niveau des emplois statutaires qui passe d’abord par un gel des suppressions d’emplois

LE SGPEN CGTR remet au débat particulièrement avec les personnels administratifs la nécessité de l’action unitaire pour qu’enfin cesse l’hémorragie.


A St Denis, le mardi 14 septembre 2010


Le secrétaire général du SGPEN CGTR

Patrick CORRE

_______________________________________________________________________________

TELECHARGER CI DESSOUS LISTE SUPPRESSIONS DE POSTES

Mardi 14 Septembre 2010
Patrick CORRE
Lu 489 fois

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Editos | Carrières | Contractuels | Précarité | Retraites | Mobilisation | Rectorat | UNIVERSITE | DJSCS | CRDP | Textes juridiques


ADHESION A LA CGTR EDUC'ACTION
CLIQUEZ SUR LE LOGO !!!
Trésorière : Fabiola Thermidor - 0693.94.01.99

Newsletter


L M M J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30          

Forum


Le site de l'Union Nationale des Syndicats de l'Education Nationale

Le site de l'Union Générale des Fédérations de Fonctionnaires


Le Quotidien de la Réunion et de l'Océan Indien