SUIVEZ NOUS SUR FACEBOOK

SITE SPECIFIQUE SPÉCIAL COVID DE LA CGT FONCTION PUBLIQUE

BUREAU ACADEMIQUE -RESPONSABLES CGTR EDUC'ACTION-CLIQUEZ ICI !!

LES GUIDES JURIDIQUES
DE LA CGT EDUC'ACTION

ESPACE du 1er DEGRE
de la Cgt Educ'Action

Le GUIDE ATSS
DE LA CGTR EDUC'ACTION

RESPONSABLE CGTR EDUC DES AESH
- ADELINE MARCHAIS AU 0.692.36.91.08






           
Mobilisation

Alerte rouge à l’Education nationale : emplois rien ne va plus !

Le projet de répartition de postes est un projet retrograde et contraire au bon fonctionnement du service pblic d'education






Le projets de répartition de postes qui sera soumis au CTPM aujourd’hui 17 décembre 2005 prévoit pour notre académie la transformation de 15 postes d'administratifs en postes TOS.

Il prévoit la « création » de 30 postes de TOS alors que les besoins estimés par l’intersyndicale pour une remise à niveau des effectifs TOS sont chiffrés à près de 1400 .
Le gouvernement prend les personnels TOS pour des dindons de noël , ils pensent calmer leur colère d’être transférés avec des miettes, quel mépris et quelle arrogance !

Au niveau de la filière administrative, après la suppression de 19 postes d'administratifs l'année dernière, voici pour 2005 la suppression annoncée de 15 postes supplémentaires alors que nos établissements sont déjà profondément asphyxiés et que la population scolaire en souffre en termes de services rendus .

C’est un véritable désastre qui n’ est rien d’autre que la traduction du budget 2005 que nous avons dès l’origine dénoncé et combattu au travers de l’opération carton rouge organisée par l’intersyndicale nationale et les parents d’élèves.
Ces annonces budgétaires portent un nouveau coup très dur contre le service public de l’éducation.

Elles auront des incidences désastreuses tant pour les personnels que pour la communauté éducative dans son ensemble.

La communauté éducative paie chaque année un tribu toujours plus lourd (accueil réduit, retard dans le traitement des dossiers des élèves, bourses , environnement dégradé, sécurité au rabais …) sur le plan de l’accès à un service public préservant l’Education et la qualité de vie et la sécurité des élèves à l’école.

Cette très mauvaise nouvelle sur le plan de l’emploi public s’ajoute aux transferts des TOS et administratifs qui actent le démantèlement du service public national d’éducation.
Et comme un malheur ne va pas sans un autre dans cette période de sauvagerie libérale, ce démantèlement s’inscrit à son tour dans le contexte plus large d’une remise en cause en profondeur de la fonction publique et des valeurs républicaines qu’elle porte (égalité de tous les citoyens, neutralité etc..)

Pour les personnels , ces suppressions d’emplois vont réduire les mutations, avancements , places offertes aux concours à portion infinitésimale.

Par effet induit, la population réunionnaise, déjà confrontée à un taux de chômage spectaculaire et inacceptable verra davantage les portes d’accès à la fonction publique se refermer davantage.

La catastrophe annoncée est bien là et les personnels sous peine de voir le service public d’éducation réduit à peau de chagrin n’auront pas d’autres alternatives en étroite association avec la population et les associations de parents d’élèves que de renouer avec l’arme ultime d’une mobilisation citoyenne et professionnelle exceptionnelle et d’aller même si possible vers des actions plus radicales .

Dans cette perspective, La Ferc CGT qui noue de fortes relations avec les parents d ‘élèves a lancé un appel à l’ensemble des autres centrales syndicales pour une action très forte au plus tard avant février 2005.

Le tous ensemble syndical unitaire et le soutien de la population qui ont toujours prévalu dans notre académie doit s’affirmer aujourd’hui avec encore plus de force. Il en va de l’avenir de nos enfants !

Au regard du démantèlement programmé du service public national d’éducation, Le SGPEN- CGTR prend et prendra ses responsabilités.

Pour ce faire, il propose à l’ensemble des syndicats au niveau de notre académie et aux fédérations de parents d’élèves de se rencontrer très rapidement afin d’envisager une action radicale et très énergique à la rentrée de fin janvier. Nous n’excluons aucune forme d’action pour peu qu’elle soit partagée par tous (grèves, occupation des écoles , collèges et lycées etc..)

Nous demandons aux personnels de se tenir mobilisés en dépit des fêtes qui rappelons le sont toujours avec les vacances le moment que privilégie le gouvernement pour annoncer l’inacceptable et frapper.

A st Denis le 16 décembre 2004

Vendredi 17 Décembre 2004
Patrick CORRE
Lu 487 fois

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Editos | Carrières | Contractuels | Précarité | Retraites | Mobilisation | Rectorat | UNIVERSITE | DJSCS | CRDP | Textes juridiques


ADHESION A LA CGTR EDUC'ACTION
CLIQUEZ SUR LE LOGO !!!
Trésorière : Fabiola Thermidor - 0693.94.01.99

Newsletter


L M M J V S D
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31

Forum


Le site de l'Union Nationale des Syndicats de l'Education Nationale

Le site de l'Union Générale des Fédérations de Fonctionnaires


Le Quotidien de la Réunion et de l'Océan Indien