SUIVEZ NOUS SUR FACEBOOK

SITE SPECIFIQUE SPÉCIAL COVID DE LA CGT FONCTION PUBLIQUE

BUREAU ACADEMIQUE -RESPONSABLES CGTR EDUC'ACTION-CLIQUEZ ICI !!

LES GUIDES JURIDIQUES
DE LA CGT EDUC'ACTION

ESPACE du 1er DEGRE
de la Cgt Educ'Action

Le GUIDE ATSS
DE LA CGTR EDUC'ACTION

RESPONSABLE CGTR EDUC DES AESH
- ADELINE MARCHAIS AU 0.692.36.91.08






           
Editos

Audience ministre du 15 juin 2020 après annonces de Macron



Le ministre a reçu ce matin, en Visio conférence, l’ensemble des organisations siégeant au CTM, (sauf FO qui n’y a pas participé).
L’essentiel de la réunion a porté sur les annonces faites par Macron dimanche, qui impliquent la simplification du protocole sanitaire.

En préalable, l’ensemble des organisations ont communiqué au ministre leur mécontentement devant la campagne de « profs bashing »certaine (dont la CGT) ont soulignés le manque de soutien du ministre ressenti par les personnels. Nous considérons que cette campagne est le fruit du double discours officiel sur la possibilité de remettre tous les enfants à l’école, ce qui n’est pas possible dans le cadre du protocole sanitaire.

Toutes les organisations craignent que les annonces de Macron et le maintien d’une partie du protocole sanitaire aggravent un peu plus cette contradiction.

La CGT Éduc’action a de plus rappelé son exigence de moyens supplémentaires dès cette rentrée ainsi que sa revendication d’une revalorisation des salaires des personnels.
Le décret du 31 mai sur les mesures sanitaires pour faire face à l’épidémie a d’ores et déjà été modifié sur plusieurs aspects liés à aux annonces du président.

Le protocole sanitaire modifié serait publié d’ici demain.

Le tout a été inspiré par un nouvel avis du haut conseil de la santé publique qui devrait être rendu public assez rapidement.
Plusieurs points sont immédiatement actés.
Le haut conseil fait une différence entre les enfants de moins de 15 ans et les autres pour ce qui est de la dangerosité et de la contagiosité.

C’est pourquoi le protocole est maintenu dans les lycées avec uniquement le passage en «vert» des lycées d’Île-de-France qui vont rouvrir dans les mêmes conditions que ceux des autres régions.

De même le protocole est maintenu à Mayotte et en Guyane où le télé-enseignement perdure.

Les maternelles vont rouvrir intégralement dans les conditions d’ouverture mises en œuvre dans les crèches : pas de distanciation physique entre élèves et port du masque pour les personnels (même s’il existe un flou sur ce dernier point).

Pour les écoles primaires et les collèges, dans les classes, les distances entre élèves doivent être à présent de 1 m entre chaque table si les élèves sont côte à côte ou face à face, donc possibilité de baisser cette distance entre deux rangées. Les élèves doivent demeurer dans la même salle.

La distanciation entre élèves d’un même groupe dans les lieux ouverts serait levée, mais l’obligation de ne pas brasser les groupes demeure même durant les récréations perdure.
Les échanges de matériel entre élèves seraient de nouveau autorisés sans avoir à désinfecter les objets systématiquement.

Le nettoyage des salles ne se ferait plus que quotidiennement.

Les chambres communes à l’internat rouvriraient à condition que les lits soient placés à 1 m de distance.

Le lavage régulier des mains et la distanciation physique dans les lieux clos seraient maintenus.
Les écoles et collèges seraient de nouveau autorisés à accueillir parents et intervenants extérieurs.
Le dispositif d’accueil des enfants de salarié·es prioritaires ainsi que celui permettant l’absence pour garde d’enfant seraient abandonnés.

Enfin, le flou perdure sur le devenir des personnels à risque ou vivant avec une personne à risque.
Beaucoup de questions (cantines, périscolaire, transports scolaires…) demeurent dans l’attente du nouveau protocole sanitaire.

En particulier, suivant le bâti de certaines écoles ou collèges, le maintien d’une partie des règles actuelles risquent de ne pas permettre le retour à l’école et au collège de l’ensemble des élèves sur l’intégralité des heures de cours et en même temps.
Si cela se confirmait avec le protocole définitif, il serait hors de question que la responsabilité de cet état de fait repose encore sur les personnels et que l’administration les laisse encore seuls à gérer cette nouvelle organisation et les incompréhensions des parents.

Lundi 15 Juin 2020
Patrick CORRE
Lu 83 fois

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Editos | Carrières | Contractuels | Précarité | Retraites | Mobilisation | Rectorat | UNIVERSITE | DJSCS | CRDP | Textes juridiques


ADHESION A LA CGTR EDUC'ACTION
CLIQUEZ SUR LE LOGO !!!
Trésorière : Fabiola Thermidor - 0693.94.01.99

Newsletter


L M M J V S D
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30        

Forum


Le site de l'Union Nationale des Syndicats de l'Education Nationale

Le site de l'Union Générale des Fédérations de Fonctionnaires


Le Quotidien de la Réunion et de l'Océan Indien