SUIVEZ NOUS SUR FACEBOOK

BUREAU ACADEMIQUE -RESPONSABLES CGTR EDUC'ACTION-CLIQUEZ ICI !!

LES GUIDES JURIDIQUES
DE LA CGT EDUC'ACTION

ESPACE du 1er DEGRE
de la Cgt Educ'Action

Le GUIDE ATSS
DE LA CGTR EDUC'ACTION

RESPONSABLE CGTR EDUC DES AESH
- ADELINE MARCHAIS AU 0.692.36.91.08






           
Editos

CLICANOO.RE : SOCIÉTÉ - L’intersyndicale de l’éducation réclame un plan d’urgence pour l’académie



CLICANOO.RE : SOCIÉTÉ - L’intersyndicale de l’éducation réclame un plan d’urgence pour l’académie
ÉDUCATION

Hier après-midi, l’intersyndicale de l’éducation s’est réunie à la CGTR, à Saint-Denis. Les huit syndicats réunis (CGTR Educ’Action, Saiper Pass 974, CFTC Education, Sud Education, FO Enseignement ; SGEN-CFDT, SNUIPP/FSU et S.N.EFGAF) ont abordé la question du cas de l’académie de la Réunion, qui nécessite un "plan d’urgence". Un plan qui commence par contester les 15 restitutions de poste dans le premier degré, sur les 161 suppressions prévues à la rentrée prochaine.

Car selon Patrick Corré, secrétaire général de la CGTR Educ’Action, la récupération de 15 emplois est "très largement insuffisante" au vu du contexte local, "une bulle d’air" alors que l’académie est "asphyxiée". "Ça ne correspond pas aux enjeux locaux. Nous demandons l’annulation de suppression des 146 autres postes", revendique-t-il.

UNE AUDIENCE RAPIDE AUPRÈS DU RECTEUR

Pour appuyer son propos, l’intersyndicale a notamment ressorti les comparaisons de chiffres dans l’éducation, entre la Réunion et la métropole. "Un jeune Réunionnais sur deux sort sans aucun diplôme du système scolaire. Nous avons 28% des 18-25 ans en situation d’illettrisme, contre 9% en métropole. Enfin, les résultats des évaluations des acquis de CM2 ont montré les difficultés des élèves réunionnais. L’ensemble de ces indicateurs ferait qu’un traitement particulier s’applique ici, mais nous avons l’impression d’avoir été traités comme toutes les autres académies de France et de Navarre".

C’est suite à ce constat que l’intersyndicale souhaiterait tirer la sonnette d’alarme, auprès des parlementaires, qui "s’étaient tous engagés à sauver le système éducatif réunionnais". Le 4 juillet prochain à 14 heures, elle invite donc sénateurs et députés à venir débattre de la situation réunionnaise et à faire "remonter les exigences", autour d’une table ronde "Urgence Education Réunion", à la CGTR. En parallèle, l’ensemble des syndicats mobilisés réclame une audience rapide auprès du recteur de l’académie.

J.CTS

Jeudi 28 Juin 2012
Pôle communication
Lu 280 fois

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Editos | Carrières | Contractuels | Précarité | Retraites | Mobilisation | Rectorat | UNIVERSITE | DJSCS | CRDP | Textes juridiques