SUIVEZ NOUS SUR FACEBOOK

BUREAU ACADEMIQUE -RESPONSABLES CGTR EDUC'ACTION-CLIQUEZ ICI !!

LES GUIDES JURIDIQUES
DE LA CGT EDUC'ACTION

ESPACE du 1er DEGRE
de la Cgt Educ'Action

Le GUIDE ATSS
DE LA CGTR EDUC'ACTION

RESPONSABLE CGTR EDUC DES AESH
- ADELINE MARCHAIS AU 0.692.36.91.08






           
Mobilisation

COMMUNIQUE DE LA CGTR EDUC'ACTION SUR LA GREVE DU 12 FEVRIER 2013 DANS L'EDUCATION NATIONALE



COMMUNIQUE DE LA CGTR EDUC'ACTION SUR LA GREVE DU 12 FEVRIER 2013 DANS L'EDUCATION NATIONALE


La CGTR EDUC'ACTION se félicite de l’importante mobilisation des personnels de l’éducation nationale ce mardi 12 février 2013


Incontestablement, non seulement la contestation s’ancre mais elle se développe. Pour preuve , même le ministère concède qu’il y a 2 fois de plus de grévistes le 12 février que le 31 janvier dernier , 13% le 31 janvier , prés de 40 % ce mardi 12 février 2013 . Les véritables chiffres sont naturellement bien plus importants et on peut compter sur le plan national près de 60% de grévistes


Le tempo local n’étant pas le tempo national, à la Réunion, on compte prés de 45% de grévistes dans le premier degré avec des pointes à 100% dans certains écoles et 15 % dans le secondaire , ce qui est pour le moins un résultat significatif pour la deuxième journée de grève en moins de 15 jours


Le ministre PEILLON a beau multiplier les sorties médiatiques, se livrer à un véritable tour de France d’ « explications », appeler à la rescousse les inspecteurs de l’éducation nationale et autres cadres pour vendre ses réformes, rien n’y fait , la contestation n’ en finit pas de monter.


Personnels de l’éducation nationale, agents territoriaux ,parents d’élèves, maires de toutes sensibilités politiques montent au créneau pour dénoncer une réforme brouillonne et précipitée qui a été conduite sans la moindre concertation et qui s’avère de plus dangereuse pour le service public national d'éducation et les élèves


La réforme des rythmes scolaires constitue en effet la porte d’entrée vers une municipalisation de l’école publique et une mise sous tutelle pédagogique des collectivités sur les écoles. La loi PEILLON dite de refondation ouvre la voie à la régionalisation de l’enseignement professionnel et de l’orientation scolaire


Nous voulons, nous exigeons que l’éducation nationale reste nationale


Régionalisation, territorialisation, municipalisation de l’éducation, pour nous, c’est NON NON ET NON !!!!!


La CGTR EDUC’ACTION se félicite de la position des conseillers communautaires de et des 5 maires de la Civis qui reconnaissent que le dispositif PEILLON est une catastrophe et qui en demande en conséquence le report . La CGTR EDUC'ACTION demande à tous les maires de se positionner à minima pour le report , voire pour l'abrogation des mesures PEILLON


Carton rouge en revanche pour le soldat Gilbert Annette qui en bon affidé de la politique gouvernementale n’a eu et n’a de cesse de fustiger et de clouer au pilori les personnels de l’éducation nationale accusés pour la circonstance de faire uniquement valoir des intérêts égoïstes et corporatistes

Le soldat Annette en se faisant, militant anti grève se disqualifie, lui qui n’avait pas de mots assez durs, hier pour dénoncer à raison l’absence de dialogue social du précédent gouvernement


Incontestablement, Peillon et consorts sont frappés du syndrome de Stockholm puisqu’ils reprennent à leur compte ( par un mimétisme affligeant) les vilaines manières de CHATEL et la raillerie Sarkozyste contre les syndicats et les personnels

Comme avant , nos nouveaux gouvernants s’assoient sur le dialogue social et ,comme leurs prédécesseurs , ils veulent coute que coute passer au forceps


Fort de la dynamique actuelle, la CGTR EDUC'ACTION appelle au renforcement de la mobilisation et invite en conséquence tous ses militants à multiplier leurs efforts pour développer encore et encore les luttes en cours


La CGTR EDUC'ACTION apporte et apportera tout son soutien militant aux initiatives prises et décidées par les personnels dans le cadre d'assemblées générales unitaires pour:



- Le retrait du projet de loi PEILLON dit de "refondation"

- Le retrait de la réforme des rythmes scolaires



L’éducation nationale doit rester nationale

Mardi 12 Février 2013
Patrick CORRE
Lu 144 fois

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Editos | Carrières | Contractuels | Précarité | Retraites | Mobilisation | Rectorat | UNIVERSITE | DJSCS | CRDP | Textes juridiques


ADHESION A LA CGTR EDUC'ACTION
CLIQUEZ SUR LE LOGO !!!
Trésorière : Fabiola Thermidor - 0693.94.01.99

Newsletter


L M M J V S D
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31    

Forum


Le site de l'Union Nationale des Syndicats de l'Education Nationale

Le site de l'Union Générale des Fédérations de Fonctionnaires


Le Quotidien de la Réunion et de l'Océan Indien