SUIVEZ NOUS SUR FACEBOOK

BUREAU ACADEMIQUE -RESPONSABLES CGTR EDUC'ACTION-CLIQUEZ ICI !!

LES GUIDES JURIDIQUES
DE LA CGT EDUC'ACTION

ESPACE du 1er DEGRE
de la Cgt Educ'Action

Le GUIDE ATSS
DE LA CGTR EDUC'ACTION

RESPONSABLE CGTR EDUC DES AESH
- ADELINE MARCHAIS AU 0.692.36.91.08






           
Précarité

COMPTE RENDU AUDIENCE AUPRES DU RECTEUR : CUI /AESH



COMPTE RENDU AUDIENCE AUPRES DU RECTEUR : CUI /AESH
Le but de cette audience est d'obtenir auprès du Recteur de l'académie, de l'IEN chargé de l'ASH et de l'IA-DAASEN des réponses concrètes, des engagements sérieux concernant les AESH et les CUI.

Nous demandons à l'académie de nous fournir les chiffres exacts concernant le nombre de contrats AESH et le nombre de contrats CUI dans le cadre d'un accompagnement d'élève en situation de handicap.

Nous sommes TOUJOURS en attente de ces chiffres. Chiffres qui permettront de mettre en évidence le fait que l'académie emploie, de manière consciente, une majorité de son personnel accompagnant en CUI, soit en situation précaire (salaire plafonné à 675 euros) !

Alors que le ministre demande que ce métier se professionnalise, alors que le personnel est en demande d'être professionnalisé, rien à ce jour n'est mis en œuvre pour atteindre cet objectif.

L'académie va continuer à recruter du personnel en CUI plutôt qu'en AESH ! C'est inacceptable !

L'argument du Recteur est qu'il n'y a pas de budget !
Nos syndicats ne peuvent pas accepter cette réponse et ils demandent donc au Recteur, en raison de sa fonction, de faire un recours au Ministre afin qu'un budget cohérent soit alloué pour conforter la demande ministérielle de professionnalisation des AEHS, et de fait, leur recrutement !

Le syndicat demande également qu'une vigilance particulière soit apportée au respect de l'application de la loi concernant les contrats mis en place. Beaucoup trop d'abus existent encore avec des contrats d'essai, des baisses de rémunération, etc.
Contrats souvent établis par les EPLE !
Nous demandons à l'académie de rappeler aux principaux et aux proviseurs de respecter la loi.

Actuellement, les missions des AESH individuels et les AESH mutualisés restent flous !

Le Syndicat demande qu'une note explicative rectorale soit rédigée et distribuée au personnel salarié ainsi qu'aux employeurs. Ainsi les missions étant bien définies, il devrait y avoir moins de débordement et d'abus.
Les renouvellements en CDD des AESH ne sont pas obligatoires. Or, la note ministérielle indique que seulement après 6 ans d'expérience (en CDD, la plupart du temps), un personnel AESH pourra être Cdisé !

Le syndicat demande donc une bienveillance sur les renouvellements des CDD afin que le personnel puisse se projeter vers un métier d'avenir et non une voie sans issue !

Malgré une circulaire qui incite à faire des contrats de 3 ans pour les AESH, l'académie maintient ces contrats sur 1 an avec pour argument que cela permet d'évincer rapidement un personnel défaillant le cas échéant.

Le syndicat rappelle que tout contrat comporte une période d'essai qui permet de pallier cela !
Nous demandons donc que tous les futurs contrats AESH soient de 3 ans.
Le syndicat demande que le personnel en fin de contrat CUI soit PRIORITAIRE sur les recrutements AESH ! Ayant une expérience de 2 ans, il serait inconvenant d'embaucher un personnel non qualifié et de laisser sur le bord du chemin un personnel qualifié et demandeur !
Nos syndicats demandent donc à l'académie de solliciter le personnel en CUI afin de leur proposer un poste en tant qu'AESH à l'issue de leur contrat !

Concernant les CUI :
Nous informons le Recteur que ce personnel n'est pas encadré comme il le devrait par les enseignants référents. Nous demandons donc que soit rappelé aux enseignants référents le devoir de SUIVRE et d'informer tout au long de leur contrat les personnels CUI !
Nous notons la bonne volonté de l'académie qui engage le personnel CUI sur deux ans plutôt qu'un an au préalable.
Nous rappelons que le personnel CUI est sous convention d'insertion professionnelle et qu'à ce sujet, il y a défaillance de l'académie.

Effectivement, le personnel CUI accède à un suivi professionnel qu'en deuxième année, or, ce suivi, ce bilan et cet accompagnement doivent commencer dès le début du contrat comme la convention l'exige !

La formation d'adaptation à l'emploi ne suffit pas !

Nous faisons remarquer que les frais de déplacement pour formation ne sont pas remboursés pour le personnel CUI. L'académie argumente que ce n'est pas une obligation !

Il faut savoir que le personnel AESH en bénéficie.

Pour la CGTR EDUC’ACTION et le SAIPER-PAS 974, NON OBLIGATOIRE, ne veut pas dire INTERDIT !

Nos syndicats rappellent que le personnel CUI est en situation plus précaire que le personnel AESH, et sollicite donc l'académie à faire un effort afin que leurs frais de déplacement soient remboursés !

Le Recteur s’est engagé à étudier la possibilité d’une prise en charge des frais de déplacement pour formation des CUI. Nous serons très vigilants là aussi, sur ce point

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
La CGTR EDUC’ACTION ET LE SAIPER PAS 974 organisent une réunion d'information à destination de tous les personnels AED CUI CAE AESH LE SAMEDI 22 NOVEMBRE 2014 à la salle Grand Large du CREPS de Saint-Paul 3. VENEZ NOMBREUX !!!!!!!!

Mardi 4 Novembre 2014
Carole LIMOUSY
Lu 233 fois

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Editos | Carrières | Contractuels | Précarité | Retraites | Mobilisation | Rectorat | UNIVERSITE | DJSCS | CRDP | Textes juridiques


ADHESION A LA CGTR EDUC'ACTION
CLIQUEZ SUR LE LOGO !!!
Trésorière : Fabiola Thermidor - 0693.94.01.99

Newsletter

Fil info

SPECIAL ADMINISTRATIFS ( Septembre 2019 )

02/09/2019 - Patrick CORRE

L M M J V S D
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          

Forum


Le site de l'Union Nationale des Syndicats de l'Education Nationale

Le site de l'Union Générale des Fédérations de Fonctionnaires


Le Quotidien de la Réunion et de l'Océan Indien