SUIVEZ NOUS SUR FACEBOOK

BUREAU ACADEMIQUE -RESPONSABLES CGTR EDUC'ACTION-CLIQUEZ ICI !!

LES GUIDES JURIDIQUES
DE LA CGT EDUC'ACTION

ESPACE du 1er DEGRE
de la Cgt Educ'Action

Le GUIDE ATSS
DE LA CGTR EDUC'ACTION

RESPONSABLE CGTR EDUC DES AESH
- ADELINE MARCHAIS AU 0.692.36.91.08






           
Filière Personnels Education

CONFERENCE DE PRESSE TOS LYCEES: ARTICLES DE PRESSE

Ci-dessous article de presse de Témoignages, le JIR et Zinfos 974 et l'article du quotidien



Daniel Maillot, Marie-Héléne Dor, Patrick Corré, Léonus Robur et Christian Bélony (de gauche à droite) au nom du SGPEN-CGTR Educ’action et du SDU-CLIAS/FSU demande l’application du protocole de revalorisation du personnel TOS de la Région.
Daniel Maillot, Marie-Héléne Dor, Patrick Corré, Léonus Robur et Christian Bélony (de gauche à droite) au nom du SGPEN-CGTR Educ’action et du SDU-CLIAS/FSU demande l’application du protocole de revalorisation du personnel TOS de la Région.
Article paru dans le journal Temoignages du vendredi 6 avril 2011
il faut lire la CGTR EDUC'ACTION et non " Le SGPEN-CGTR Educ’action comme l'a précisé par ailleurs la journaliste de Temoignages dans article ci dessous



« Assez de blabla… des actes !!! »

Cinthia FONTAINE


Le SGPEN-CGTR Educ’action et le SDU-CLIAS/FSU ont organisé hier un point presse afin de rappeler à l’opinion publique, les revendications des TOS de la Région, travaillant donc dans les lycées de l’île et de communiquer au cas où le protocole d’accord n’a pas été honoré, un appel à la mobilisation avec grève et rassemblement devant les grilles de la Région en juin.

Le SGPEN-CGTR Educ’action et le SDU-CLIAS/FSU le disent, maintenant ça suffit. Les TOS de la Région n’entendent pas se laisser rouler indéfiniment dans la farine.

Le SGPEN-CGTR Educ’action et le SDU-CLIAS/FSU avaient été à la base de la conclusion d’un protocole d’accord avec l’ancienne mandature. Ce protocole qui actait une revalorisation des indemnités des personnels de Région dont les personnels TOS, avait été suivi d’une première mesure de revalorisation.

Depuis l’arrivée de Didier Robert à la Région, malgré l’engagement pris d’honorer ce protocole et les 14 mois écoulés, aucune mesure concrète n’a été prise. « De plus, aucune communication n’est possible avec la Région, dernièrement nous avons été exclus d’un groupe de travail, on cherche à nous faire taire », souligne Patrick Corré. « Nous ne sommes pas là pour faire des ronds de jambe, un protocole a été mis en place, il faut arrêter le blabla et l’appliquer.

C’est à la Région de prendre ses responsabilités, le Conseil général l’a fait. Il faut aligner les salaires des TOS de la Région sur ceux du Département. Aujourd’hui les TOS de la Région ont la plus faible rémunération de France, malgré l’indexation, imaginez ».

Le SGPEN-CGTR Educ’action et le SDU-CLIAS/FSU attend des mesures concrètes : une seconde mesure de rattrapage indemnitaire au plus tard en juin. « S’il faut bloquer les grilles de la Région pour des mesures concrètes, nous serons présents », appuie le secrétaire général du SGPEN-CGTR. Ainsi que le versement du complément 2011 avant le 31 décembre, le versement rétroactif de la prime du président qui n’a pas été versée depuis 2009 ainsi que la poursuite pour les années suivantes des mesures de rattrapage.

Le SGPEN-CGTR Educ’action et le SDU-CLIAS/FSU désire la création d’un établissement public de gestion des TOS. Cela permettrait de réduire les disparités de traitements indemnitaires entre les TOS et de mieux définir les missions du personnel. Actuellement le personnel TOS de la Région n’a pas de fiche de poste, c’est une source permanente de conflits. « La gestion de Didier Robert c’est l’organisation du désordre », continue-t-il. L’intersyndical appelle l’ensemble des élus à se positionner clairement sur la création de cet établissement public. Il permettrait de plus, de sortir les TOS des manigances politiques et d’organiser véritablement un service public au service de la population.

CF
______________________________________________________________________________


CONFERENCE DE PRESSE TOS LYCEES: ARTICLES DE PRESSE
Article paru dans le Journal de l'ile du vendredi 06 mai 2011


La CGTR Educ’Action et le SDU-CLIAS-FSU ont dénoncé hier lors d’une conférence de presse “les manques d’égalité, de transparence, de dialogue social vis-à-vis des personnels TOS”. Les problèmes s’amoncellent depuis l’application de la loi de décentralisation du 13 août 2004 où les personnels techniciens, ouvriers ou de services (TOS) des collèges et lycées ont été transférés à la Région. Patrick Corré, secrétaire général de la CGTR Educ’Action (ex-SGPEN-CGTR) dénonce : “Les personnels TOS des lycées et collèges ne perçoivent pas les mêmes indemnités. C’est anormal car leurs missions sont sensiblement équivalentes”. Un protocole d’accord signé avec la Région en février 2010 prévoyait un alignement des régimes indemnitaires de ces personnels . “On nous balade”, regrette le syndicaliste. La CGTR Educ’Action et le SDU-CLIAS-FSU interpellent le président de Région, Didier Robert, afin d’obtenir une revalorisation du régime indemnitaire des TOS des lycées sur la prime perçue par les TOS des collèges. Patrick Corré déplore également une différence de traitement entre les TOS et les ex-agents de la DDE en matière de congés bonifiés. Il pointe du doigt “une organisation anarchique des mutations des employés, depuis que la Région, à la différence du Département, ne pratique plus de barème”.

Le syndicat CGTR Educ’Action affirme que les mails à ses adhérents sont bloqués . “Les sites des syndicats ne disposent même pas d’un accès à l’intranet de la Région”, fait remarquer Patrick Corré qui souhaite des avancées rapides. Et menace de bloquer les plénières du conseil régional s’il n’a pas de réponse positive

J.P-B
________________________________________________________________________________


CONFERENCE DE PRESSE TOS LYCEES: ARTICLES DE PRESSE
Article paru sur le site Zinfos 974


Les syndicats dénoncent le traitement des TOS par la Région

Les syndicats CGTR Educ’Action et SDU-CLIAS-FSU se sont réunis aujourd’hui pour dénoncer les manquements de la Région vis-à-vis des personnels TOS. Manques d’égalité, de transparence, de dialogue social, les griefs se cumulent…

Depuis l’application de la loi de décentralisation du 13 août 2004, rien ne va plus pour les personnels techniciens, ouvriers ou de services (TOS) des collèges et lycées, transférés à la Région. Réunies aujourd’hui, les organisations syndicales CGTR Educ’Action et SDU-CLIAS-FSU, affichent une longue liste des manquements des collectivités à leurs égards.

Patrick Corré, secrétaire général de la CGTR Educ’Action, anciennement SGPEN-CGTR, déplore une inaction de la Région et un traitement inégalitaire des agents. "Les personnels TOS des lycées et collèges ne perçoivent pas les mêmes indemnités, ce qui est anormal dans la mesure où leurs missions sont sensiblement équivalentes. Un protocole d’accord signé avec la Région en février 2010 prévoyait un alignement des régimes indemnitaires de ces personnels au plus tard fin 2011, avec la mise en place de groupe de travail. Mais de ces groupes, il ne sort jamais rien et il s’avère qu’aucune mesure concrète n’a été prise depuis. On nous balade".

Des inégalités qui se multiplient

D’où la nécessité, selon les organisations, d’alerter le président de Région pour obtenir une revalorisation du régime indemnitaire des TOS des lycées à 242 euros, soit le montant de la prime perçue par les TOS des collèges.

Autre inégalité pointée : la "prime du président", une prime annuelle de 760 euros dont bénéficiaient "tous les agents du Conseil Régional, à l’exception des TOS", jusqu’en 2010. Les syndicats ont obtenu l’an passé que ce revenu complémentaire soit désormais versé aux TOS, mais cela ne suffit pas à Patrick Corré. Il estime qu'ils "ont été écartés du bénéfice depuis 2009" et que, par conséquent, "ils ont le droit de percevoir un rattrapage au titre de cette année".

Sont aussi critiqués une différence de traitement entre les TOS et les ex-agents de la DDE sur la question des congés bonifiés et de la continuité territoriale, ainsi qu’une organisation anarchique des mutations des employés, depuis que "la Région, à la différence du Département, ne pratique plus de barème".

Passage à l’offensive

Pour ne rien arranger, les syndicalistes accusent une rupture du dialogue social. "Didier Robert avait promis de maintenir la communication. Or, nous n’avons pas le droit de contacter par mail nos adhérents et les sites des syndicats ne disposent même pas d’un accès à l’intranet de la Région", s’offusque Patrick Corré.

Selon le secrétaire général de la CGTR Educ’Action, une solution à bien des dysfonctionnements évoqués pourrait résider dans la création d’un établissement public qui gère l’ensemble des TOS affectés à la Région et au Département, "pour plus de cohérence".

Quoi qu’il en soit, les syndicats entendent bien faire réagir la Région. Ils disent ne pas exclure son blocage dans les semaines à venir, ni d’ailleurs une interpellation de la ministre chargée de l’Outre-mer, Marie-Luce Penchard, lors de sa venue prochaine sur l’île.

Jeudi 5 Mai 2011 - 17:48
Marine Dijoux


________________________________________________________________________________

Article paru sur le site Quotidien.re

CONFERENCE DE PRESSE TOS LYCEES: ARTICLES DE PRESSE

Vendredi 6 Mai 2011
Pôle communication
Lu 799 fois

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Filière Enseignante | Filière Administrative | Filière Personnels Education | Filière ATRF | Filière Sociale et Santé | Nos élus aux CAPA | Dossiers communs


ADHESION A LA CGTR EDUC'ACTION
CLIQUEZ SUR LE LOGO !!!
Trésorière : Fabiola Thermidor - 0693.94.01.99

Newsletter


L M M J V S D
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31      

Forum


Le site de l'Union Nationale des Syndicats de l'Education Nationale

Le site de l'Union Générale des Fédérations de Fonctionnaires


Le Quotidien de la Réunion et de l'Océan Indien