SUIVEZ NOUS SUR FACEBOOK

BUREAU ACADEMIQUE -RESPONSABLES CGTR EDUC'ACTION-CLIQUEZ ICI !!

LES GUIDES JURIDIQUES
DE LA CGT EDUC'ACTION

ESPACE du 1er DEGRE
de la Cgt Educ'Action

Le GUIDE ATSS
DE LA CGTR EDUC'ACTION

RESPONSABLE CGTR EDUC DES AESH
- ADELINE MARCHAIS AU 0.692.36.91.08






           
UNIVERSITE

CONTRACTUELS EN DANGER -Université

Une urgence: se mobiliser ! lire le communiqué ainsi que l'article de presse du J.I.R du MERCREDI 20/12/2006 reprenant des extraits



COMMUNIQUE DU SGPEN-CGTR DU MARDI 19 DECEMBRE 2006
"SECTION UNIVERSITE"

Si l'avis favorable émis par la C.PE du 15 décembre 2006 sur le projet de réemploi des contractuels Iatoss pour une période allant du 1er janvier 2007 au 15 juillet 2007 avec reconduction, le cas échéant, à compter du 1er septembre 2007” a permis d'éviter des licenciements secs de contractuels, il n'en reste pas moins insatisfaisant puisque les collègues concernés vont se retrouver en chômage forcé pendant six semaines (du 12/07/2007 au 01/09/ 2007)

Le ministère porte une très lourde responsabilité dans cette situation désastreuse faite aux personnels .En effet , La dotation globale de fonctionnement qu'il alloue chaque année à notre université est stable depuis trois ans : elle reste à 4,5 millions d’euros, ce qui est notoirement insuffisant .

Le SGPEN-CGTR est intervenu une nouvelle fois auprès de la Ferc SUP CGT afin qu'elle fasse entendre au Ministre raison si cela est encore possible.

Mais la meilleure façon d'être entendu c'est d'entrer en lutte , c'est malheureusement le seul langage compris par nos autorités .

Parmi les collègues IATOS, trop nombreux sont les précaires, appelés cyniquement « CDD permanents ». Nous allons engager un travail d’enquête précis dans toute l'université pour recenser toutes ces formes de précarité et mettre sur la table tous ces dossiers. Cette précarité est aussi bien installée chez les enseignants et les chercheurs (post doc, vacataires, ATER, e.t.c.)

Ces collègues font le même travail que les titulaires. Ils sont indispensables au bon fonctionnement de l’Université, sont sous-payés, souvent à temps partiel imposé, et n’ont aucune sécurité de l’emploi. Leurs licenciements sont monnaie courante et passent en général malheureusement inaperçus. Souvent sans progression de carrière, ils ont les plus mauvaises conditions de travail. Et ces « ils » sont souvent des « elles » !

A l'université de la Réunion, le déficit de postes statutaires selon les critères ministériels est énorme : ceci sert de prétexte pour institutionnaliser la précarité à l’université ! Au delà de l’aspect humain, la précarisation de l’emploi est une menace pour le statut des titulaires et affecte la qualité du service public d’enseignement supérieur et de recherche.

A travail égal, salaire et statuts égaux

Nous sommes tous concernés. Tous ces collègues doivent être titularisés. La riposte doit donc venir de tous les personnels afin de porter en urgence les revendications suivantes au niveau local comme au niveau national :

· Plan de résorption complète des emplois contractuels par titularisation

· Création des postes statutaires correspondants



Dans l’immédiat :

- Garantie de continuité d’emploi pour tous les précaires avec progression de carrière

- Arrêt du recours à toutes les formes d’emplois précaires

Préparons nous à la rentrée prochaine à l'action nécessaire pour faire aboutir ces revendications. Le sgpen-cgtr va organiser une assemblée générale de tous les contractuels et des collègues titulaires solidaires à la rentrée prochaine

_________________________________________________________________________

ARTICLE DE PRESSE DU JOURNAL DE L'ILE (JIR) DU 20 DECEMBRE 2006

Education
Contractuels : la CGTR appelle à la lutte



Suite à l’article du JIR (“Chômage d’hiver pour les contractuels” dans notre édition d’hier), le Sgpen-CGTR réagit. La section universitaire du syndicat rappelle que : “Les collègues concernés vont se retrouver en chômage forcé pendant six semaines. La meilleure façon d’être entendus c’est d’entrer en lutte, c’est malheureusement le seul langage compris par nos autorités”. Le Sgpen-CGTR veut recenser tous les agents en situation précaire : “Ces collègues font le même travail que les titulaires. Ils sont indispensables au bon fonctionnement de l’université, sont sous-payés, souvent à temps partiel imposé, et n’ont aucune sécurité de l’emploi. Et ces “ils” sont souvent des “elles” ! À l’université de La Réunion, le déficit de postes statutaires selon les critères ministériels est énorme : ceci sert de prétexte pour institutionnaliser la précarité. Le Sgpen-CGTR va organiser une assemblée générale de tous les contractuels et des collègues titulaires solidaires à la rentrée prochaine.”




Mercredi 20 Décembre 2006
Patrick CORRE
Lu 561 fois

Editos | Carrières | Contractuels | Précarité | Retraites | Mobilisation | Rectorat | UNIVERSITE | DJSCS | CRDP | Textes juridiques


ADHESION A LA CGTR EDUC'ACTION
CLIQUEZ SUR LE LOGO !!!
Trésorière : Fabiola Thermidor - 0693.94.01.99

Newsletter

Fil info

SPECIAL ADMINISTRATIFS ( Septembre 2019 )

02/09/2019 - Patrick CORRE

L M M J V S D
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          

Forum


Le site de l'Union Nationale des Syndicats de l'Education Nationale

Le site de l'Union Générale des Fédérations de Fonctionnaires


Le Quotidien de la Réunion et de l'Océan Indien