SUIVEZ NOUS SUR FACEBOOK

BUREAU ACADEMIQUE -RESPONSABLES CGTR EDUC'ACTION-CLIQUEZ ICI !!

LES GUIDES JURIDIQUES
DE LA CGT EDUC'ACTION

ESPACE du 1er DEGRE
de la Cgt Educ'Action

Le GUIDE ATSS
DE LA CGTR EDUC'ACTION

RESPONSABLE CGTR EDUC DES AESH
- ADELINE MARCHAIS AU 0.692.36.91.08






           
Editos

Elections prud’homales :Progrès en voix, en pourcentage et en sièges de la Cgt

"C'est un message très clair envoyé au gouvernement et Nicolas Sarkozy peut s'attendre à une plus forte capacité de mobilisation des salariés dans les semaines à venir." affirme Bernard Thibault

La Cgt progresse en voix et en pourcentage aux élections prud’homales du 3 décembre 2008. Sur 90 % des votants la Cgt recueille plus de 1,7 million de voix. C’est un message clair des salariés en direction des pouvoirs publics et du patronat pour que leurs droits soient respectés et leur situation améliorée, dans un moment où tout est fait pour leur faire payer la crise.



Elections prud’homales :Progrès en voix, en pourcentage et en sièges de la Cgt
C’est la première fois depuis 30 ans que la Cgt enregistre un tel progrès qui se traduit dans toutes les sections et dans la quasi-totalité des départements. Avec 34,4 % des voix, la Cgt atteint son meilleur score depuis 20 ans dans des élections prud’homales.

C’est d’autant plus significatif que la participation au scrutin connaît une nouvelle baisse, dont la responsabilité incombe très largement à des conditions particulièrement déplorables d’organisation du scrutin.

La Cgt n’accepte pas la désinvolture avec laquelle cette élection, unique en son genre, a été organisée, pas plus que l’absence d’espace d’expression dans les médias, témoignant d’une crainte du résultat que pourrait donner une forte mobilisation des électrices et électeurs.

Le vote électronique expérimental à Paris est loin d’avoir rempli les conditions de fiabilité et de sécurité qu’on est en droit d’exiger dans une consultation démocratique.

Ce résultat place la Cgt très largement en tête de toutes les organisations syndicales. Cela lui confère des responsabilités importantes pour construire une démarche syndicale soucieuse du rassemblement et de l’unité d’action.

A l’appui de ce résultat, gagné par un intense travail de tous ses syndiqués, la Cgt entend plus que jamais aller à la rencontre des salariés et construire avec eux et avec elles le syndicalisme conquérant, offensif, rassembleur et démocratique qu’ils viennent d’encourager.

Montreuil, le 4 décembre 2008 à 3 h 00
________________________________________________________________________________

Résultat des élections prud'homales du 3 décembre 2008. Entre parenthèses, l'évolution par rapport à 2002.

CGT 33,8% (+1,6%)
CFDT 22,1% (-3%)
FO 15,9% (-2,3%)
CFTC 8,9% (-0,7%)
CFE-CGC 8,2% (+1,2%)
UNSA 6,6% (+1,2%)
Solidaires 3,8% (+2,3%)


________________________________________________________________________________

A la Réunion , le CGTR conserve sa première place d'organisation syndicale avec une estimation de voix de l'ordre de plus de 40%
LA CGTR progresse encore par rapport a 2008 bien qu'elle ait deja un score haut

Les éléments que nous avons sont :

- Conseils des prud'homes Nord : CGTR : 42.90% des suffrages exprimés (+2.40 par rapport à 2002), la CFDT : 26.33% (-1 point)

- Conseils des prud'homes Sud : CGTR : 41.15%…(+ 0.25 par rapport à 2002) , la CFDT : 30.55 (idem)

Ce qui place notre organisation syndicale très loin devant ]cy



La soirée électorale prud'homale comme si vous y étiez : Site www.lefigaro.fr


C'est le D-Day. On y est. La soirée électorale au ministère du Travail vient de commencer. Les invités arrivent par petit groupe. François Fillon est attendu à 22 heures...

Je vous donnerai des résultats, des infos en temps réel, au fur et à mesure de l'avancée de la soirée.

Première information : à 21 heures, sur 1% des bureaux de vote, la CGT totalise 42,3% des voix, suivie par la CFDT avec 28%, la CFTC avec 10,5%, FO avec 6,9%, l'Unsa avec 5,7%, la CFE-CGC avec 4,3% et Solidaires avec 2%. La participation dans le collège salariés est estimée à 21,3% !!!

Côté employeurs, sur un 0,5% des bureaux, l'union emmenée par le Medef affiche 76,3%, loin devant les représentants de l'économie sociale avec 17,6%. La participation, elle, atteint à cette heure 35,1%.



21h15 - Ce n'est pas encore officiel mais dans les couloirs, il se murmure que la participation dans le collège salariés serait en chute libre, aux alentours de 27%, soit 5 points en dessous de 2002.

21h45 - Il y a beaucoup de monde, au moins 300 personnes. Peu de résultats fiables, beaucoup d'intox. Sur près d'un quart des bulletins dépouillés (résultats partiels qui ne donnent aucune indication en siège), la hiérarchie de 2002 semble respectée. La CGT est à 35, la CFDT 22, FO 17, la CFTC 8, la CFE-CGC 8, l'Unsa 6 et Solidaires 3,4. On devrait avoir une estimation fiable de la participation vers 22h30. Allez, j'y retourne...

22h - C'est la cohue, François Fillon vient d'arriver, en guest-star, dans son ancien ministère. Après quelques photos avec Xavier Bertrand, il s'engouffre dans le bureau de son ministre. On se croirait à Saint Trop... On en oublierait presque qu'on est là pour bosser et que l'avenir de la justice prud'homale se joue en ce moment ! Côté résultats officiels, RAS.

22h10 - Les stars du social débarquent les uns après les autres : Laurence Parisot, Raymond Soubie, Jacques Voisin... et toujours pas de résultats ! Mais bonne nouvelle, les lieux se vident petit à petit, on va pouvoir commencer à travailler... enfin j'espère, j'ai un papier à boucler pour le numéro de demain du Figaro dans 30 minutes !!!

22h45 - Les choses se précisent. Sur 40% des bulletins dépouillés, la participation dans le collège salariés était en baisse de 5 points par rapport à 2002, à 27,3%. Mais la hiérarchie des centrales syndicales était respectée : CGT en tête (35%, en hausse) ; CFDT (22%, en baisse) ; FO (17,4%, en baisse) ; CFTC (8,6%, en baisse, loin des 15% escomptés) ; CFE-CGC (6,5%, en baisse, loin également des 10% annoncés) ; Unsa (6%, en hausse) et Solidaires (3,4%, en hausse). A cette heure, les perdants sont la CFDT, la CFTC et la CFE-CGC qui régressent tous les 3 alors que la CGT et les petits nouveaux progressent. Allez, j'y retourne...

22h55 - On a des résultats définitifs sur 11% des conseils (donc résultats très très partiels sur la répartition des sièges, et non des voix), la tendance générale se confirme : la CGT sortirait gagnante (37% des sièges attribués) et la CFDT perdante (22% des sièges attribués).

23h20 - Commentaire d'un dirigeant de la CFTC : "les modérés baissent et les contestataires progressent, mais il faut attendre, ca peut encore s'inverser." Il n'empêche que sur 19% des sièges attribués, la CGT se mlaintient aux alentours de 37%...

23h40 - CGT toujours en tête et CFDT en baisse.

23h45 - Bonne nouvelle pour la CFE-CGC qui récupérerait dans la section cadres la 1ère place sur 64% des bulletins dépouillés, hors Paris, avec 29% des voix contre 22,5% à la CFDT.

Minuit - A la CFE-CGC, on ne cache pas sa joie : "Nos trois objectifs sont atteints, m'explique l'un de ses dirigeants. On progresse un peu par rapport à 2002, on récupère la 1ère place dans l'encadrement et on fait plus que l'Unsa." A la CFTC en revanche, on fait grise mine. "J'aimerais bien récupérer le point qui me manque par rapport à il y a 6 ans", avoue Jacques Voisin qui confirme que "les résultats ne sont pas bons" pour la centrale chrétienne. La CGT caracole toujours en tête...

0h15 - A l'Unsa aussi, on est plus que content. "On progresse, on fait moins que la CFE-CGC donc on l'effraye pas trop et à nous deux, on frôle les 14%, m'explique l'un de ses dirigeants. La prochaine fois, on enfonce FO." François Chérèque est parti, Bernard Thibault, le grand gagnant de la soirée, est attendu dans 30 minutes...

0h25 - Commentaire d'un expert en relations sociales : "on le dit peu mais FO prend aussi une claque. A 16,5% des voix, ils perdent encore 2 points en six ans, soit près de 4,5 en 10 ans." Allez, j'y retourne...

0h45 - Résultats partiels officiels sur 51,2% des conseils, intégrant le vote physique et par correspondance (manquent les grandes villes et le vote électronique sur Paris), la participation totale est de 28%, qui se décompose en 27,9% pour le collège salariés et 33,6% pour le collège employeurs. La CGT obtient à ce stade 34,4%, la CFDT 22,6%, FO 16,5%, la CFTC 8,7%, la CFE-CGC 7,3%, l'Unsa 6% et Solidaires 3,5%. Pas de grandes évolutions donc en deux heures. L'ajout des grandes villes devrait normalement faire varier à la marge ces données. Côté employeurs, l'union des employeurs emmenée par le Medef obtient 74,2% et les employeurs de l'économie solidaire 19,3%. Là encore, ca se confirme... Dernière chose, la star de la soirée, Bernard Thibault, est annoncée à 1h10... Le ministre, lui, est invisible...

1h10 - Commentaire d'un spécialiste du social : "Normal que les contestataires progressent, c'est le signe que la crise fait peur aux salariés."

1h20 - Alors que Xavier Bertrand appelle dans son bureau les directeurs départementaux et régionaux du travail pour les remercier, Bernard Thibault arrive dans le hall du ministère, en guest-star, grand vainqueur de la soirée. Le leader de la CGT se félicite de l'inversion de tendance de sa centrale, rompant ainsi avec le tassement observé depuis 1979. "Avec la moitié des résultats de la région parisienne, la CGT progresse de 2 points. Cela démontre le poids de la CGT dans le pays, on a maintenant plus de responsabilités et cela veut dire quelque chose dans le contexte de crise actuel. C'est un message très clair envoyé au gouvernement et Nicolas Sarkozy peut s'attendre à une plus forte capacité de mobilisation des salariés dans les semaines à venir." Quant à la faible participation, les syndicats n'ont selon lui rien à se reprocher. Si les salariés se sont moins mobilisés pour ces élections que pour les précédentes, c'est uniquement la faute des employeurs qui ont multiplié les irrégularités dans les procédures d'inscription et celle des pouvoirs publics qui ont multiplié eux les approximations dans l'organisation. "Partout où les élections ont eu lieu sur les lieux de travail, le taux de participation des salariés dépasse 50%."

1h35 - On nous annonce les résultats officiels et définitifs pour 6h30, sur le site des prud'hommes. Je vais trainer encore un peu pour glaner les derniers résultats partiels et quelques commentaires avant d'aller me coucher pour quelques très courtes heures.

1h55 - Alors que Bernard Thibault sort du bureau du ministre après 20 minutes d'entretien, les scores défilent sur l'écran. 90% des résultats sont enregistrés, en % des voix : la CGT est en tête avec 34,09% des voix ; la CFDT, 2ème avec 22,08% ; FO, 3ème avec 16,08% ; la CFTC, 4ème avec 8,71%; la CFE-CGC, 5ème avec 8,02% ; l'Unsa, 6ème avec 6,18% et Solidaires, dernier avec 3,82%. La hiérarchie est donc respectée, les contestataires progressent, les modérés baissent... Côté employeurs, le Medef et consorts totalisent 72,41% des voix (une sacré claque !) et les employeurs de l'économie solidaire atteignent 19,12%.

2h - Peut-être un début de polémique dont on ne peut mesurer à ce stade les conséquences. La CFE-CGC, le matin même des élections, a fait diffuser une pub radio sur Europe 1 pour appeler à voter aux prud'homales le 3 décembre. Or la campagne électorale était finie et il était donc strictement interdit de faire de la pub ! "Je ne sais pas ce qui s'est passé, explique Bernard Van Craeynest, le président de la CFE-CGC. Nous avions donné des ordres très précis pour arrêter les spots radios le 2 décembre au soir. Je m'en suis expliqué auprès du ministère." Affaire à suivre, peut-être...

2h20 - Il ne reste plus grand nombre, les résultats ne bougent plus, il manque ceux de Paris qui ne modifieront pas la hiérarchie établie. Avant qu'il ne parte, j'ai dit à Bernard Thibault "félicitations Bernard". Il m'a répondu : "j'espère que votre journal titrera comme cela demain". On verra...

2h30 - On discute avec le ministre, à quelques-uns, en OFF, dans un petit bureau sur les élections qui viennent de se dérouler...

2h50 - Xavier Bertrand nous quitte après avoir discuté pendant 25 minutes avec une dizaine de journalistes restés au ministère. Son analyse générale : il va falloir bosser pour mobiliser plus les salariés à l'avenir, notamment en simplifiant les procédures de vote ; et difficile de tirer des enseignements à chaud tant certains messages envoyés aujourd'hui peuvent sembler contradictoires. Une chose est sure, la crise a joué dans cette élection. Allez, je vais me coucher, je me rentre. De toute façon, je ne suis pas sur qu'il y ait encore beaucoup de personnes qui lisent ce que j'écris en ce moment. A demain donc pour de nouvelles aventures, notamment les commentaires que l'on peut faire, avec quelques heures de sommeil et un peu de recul, sur ce blog ou dans les colonnes du Figaro. A ciao...

3h30 - Faux départ, on n'est plus qu'une poignée à veiller et scruter les écrans de contrôle pour voir les résultats définitifs tomber. Ils devraient arriver d'ici quelques minutes, donc je reste pour vous les donner en instantané... A quelques instants du verdict, je peux vous dire que la participation dans le collège salariés, du fait de l'intégration des résultats de Paris, est en baisse, à 25,6%...

3h40 - Le ministère est quasiment vide, c'est un sacré contraste comparé à l'effervescence de 22h, quand Fillon est arrivé. Xavier Bertrand est rentré se coucher pendant deux heures, son directeur de cabinet s'est enfermé dans son bureau avec la conseillère com et le directeur des relations du travail pour peaufiner les éléments de language du ministre et examiner les résultats. Il reste l'AFP, l'AEF, BFM et moi.

Jeudi 4 Décembre 2008
Patrick CORRE
Lu 819 fois

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Editos | Carrières | Contractuels | Précarité | Retraites | Mobilisation | Rectorat | UNIVERSITE | DJSCS | CRDP | Textes juridiques


ADHESION A LA CGTR EDUC'ACTION
CLIQUEZ SUR LE LOGO !!!
Trésorière : Fabiola Thermidor - 0693.94.01.99

Newsletter


L M M J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30          

Forum


Le site de l'Union Nationale des Syndicats de l'Education Nationale

Le site de l'Union Générale des Fédérations de Fonctionnaires


Le Quotidien de la Réunion et de l'Océan Indien