SUIVEZ NOUS SUR FACEBOOK

SITE SPECIFIQUE SPÉCIAL COVID DE LA CGT FONCTION PUBLIQUE

BUREAU ACADEMIQUE -RESPONSABLES CGTR EDUC'ACTION-CLIQUEZ ICI !!

LES GUIDES JURIDIQUES
DE LA CGT EDUC'ACTION

ESPACE du 1er DEGRE
de la Cgt Educ'Action

Le GUIDE ATSS
DE LA CGTR EDUC'ACTION

RESPONSABLE CGTR EDUC DES AESH
- ADELINE MARCHAIS AU 0.692.36.91.08






           
Editos

FAIT DU PRINCE ? Recrutements de 138 emplois TOS en 2007

Le Recrutement de 138 emplois TOS en 2007
relèvera t’ il du fait du prince ?



Au titre d'une mesure timide de rattrapage , le gouvernement a annoncé pour cette année 2007, la création de 138 emplois tos dans notre académie pour les collèges et les lycées.

En concertation avec les exécutifs locaux des collectivités intéressées, le Préfet va procéder à la ventilation de ces emplois entre la Région et le département.

Ces deux collectivités auront en charge l’organisation des recrutements selon des modalités arrêtés par des textes réglementaires édictés par les pouvoirs publics.

Dans le cas d’espèce, les recrutements devront répondre aux exigences du décret t no 2006-1761 du 23 décembre 2006 relatif aux dispositions statutaires communes applicables aux corps d’adjoints techniques des administrations de l’Etat

L’article 5 du décret précité prévoit que pour le grade de base (soit l’écrasante majorité des agents) , tous les TOS seront recrutés sans concours dans le nouveau grade d’adjoint technique de 2e classe ( ex cadre d’emploi des O.E.A).

Les recrutements par voie de concours ne seront maintenus que pour les grades d’adjoint technique de 1ere classe et adjoints techniques principaux et c’est bien là ou le bas blesse.

Nous considérons en effet que l’accès à la Fonction publique sans concours est porteur d’injustices, c’est assurément la porte ouverte à toutes les pratiques clientélaires et discriminatoires.

Le recrutement de gré à gré avec, au bout du compte, la décision finale d’un seul responsable administratif, sera toujours, au mieux, empreint d’une subjectivité évidente et, au pire, dicté par des considérants n’ayant rien à voir avec les qualifications et les capacités de l’agent recruté.

Il s’agit donc bien d’une profonde fissure dans le socle républicain qui assure à chacun un accès potentiellement égal à la Fonction publique. De surcroît, les recrutements en fonction de critères –inavoués bien entendu- se fondent, par exemple, sur une proximité partisane créant toutes les conditions pour que soient privilégiés des intérêts particuliers au détriment de l’intérêt général. En d’autres termes, les indispensables neutralités et indépendance du fonctionnaire –élément substantiel d’une Fonction publique au service de la nation et des besoins de la population- sont directement percutées par de tels dispositifs.

Les recrutements par la voie de concours constituent la voie républicaine d’accès aux emplois publics par excellence Il convient donc dès lors de combattre les dérives actuelles qui tendent à faire du concours une voie de recrutement parmi tant d’autres et non un pilier d’accès à la fonction publique

Cela ne signifie pas pour autant que,cette affirmation posée, aucune réflexion ne doit être menée.
Que ce soit sur l’organisation des concours, sur la nature des épreuves ou encore la préparation, le type de concours organisé, bien des améliorations peuvent et doivent être envisagées. Les spécificités
territoriales doivent également permettent des aménagements et adaptations sur le type de concours à mettre en œuvre.

Ainsi, face à la situation spécifique que connaît notre académie sur le plan de l’emploi public , la mise en œuvre de concours adaptés « réservés » aurait pu constituer une opportunité intéressante pour résorber autant que faire se peut la très forte précarité existante dans les services .Ce n’est malheureusement pas la voie empruntée par ce gouvernement, pas plus d’ailleurs que celle suivie par les gouvernements précédents.


Il s’’ensuit que les conditions d’un recrutement adapté , impartial et transparent ne sont pas réunis et que les collectivités auront toute latitude de recruter légalement qui bon leur semble (les textes les y autorisent) sans apporter la justification de leur choix .

A l’occasion des derniers recrutements (liste complémentaire d’OEA ), le sgpen-cgtr était monté au créneau pour protester contre les recrutements copinages qui avaient été opérés par la Région réunion ,précisons par ailleurs pour lever toute ambiguïté que le département n’est pas en reste en ce domaine ,loin s’en faut d’ailleurs.

Il est clair que les dispositions réglementaires qui prévoient que les recrutements auront lieu sans concours pour le grade de base des TOS ne peuvent que nourrir davantage nos inquiétudes.

En conséquence , il nous reste à mener le combat pour que les prochains recrutements ne relèvent pas du fait du prince mais répondent au contraire à une certaine éthique en matière de gestion des ressources humaines.

En l’absence de concours organisés , la garantie de choix impartiaux et non partisans passe inévitablement par la définition de critères transparents de recrutements arrêtés collégialement par les collectivités intéressées et les organisations syndicales représentatives des personnels.

Le SGPEN CGTR a des propositions en ce sens : Tout d’abord ,recruter les inscrits restants sur la liste complémentaire d’OEA de l’an dernier , puis tenir compte de l’expérience professionnelle accumulée par les agents à statut précaires et contractuels en postes depuis de nombreuses années dans les collèges et les lycées , l’ancienneté acquise sur les missions , dans les services..etc.

Afin que les prochains recrutements ne puissent souffrir d’aucune contestation possible , la mise sur pied d’un groupe de travail ( Collectivités locales / Syndicats représentatifs des personnels ) nous parait plus que souhaitable .

L’intervention des personnels pour asseoir des règles d’équité et de transparence est indispensable, sauf à vouloir hypothéquer l’avenir. C’est d’ailleurs le sens de notre appel à l’action le 05fevrier avec nos camarades de la FSU.

Ne rien dire aujourd’hui, ne rien faire c’est assurément se préparer à des lendemains bien douloureux, dans des domaines professionnels connexes : celui des promotions, de la mobilité etc…

Alors ensemble, combattons pour que les futurs recrutements ne relèvent pas du fait du prince

A St Denis, le 21 janvier 2007

Le secrétaire général du SGPEN-CGTR

Patrick Corre

____________________________________________________________________________

cliquez sur le lien ci dessous pour telecharger l'article pour diffusion

Dimanche 21 Janvier 2007
Patrick CORRE
Lu 549 fois

Editos | Carrières | Contractuels | Précarité | Retraites | Mobilisation | Rectorat | UNIVERSITE | DJSCS | CRDP | Textes juridiques


ADHESION A LA CGTR EDUC'ACTION
CLIQUEZ SUR LE LOGO !!!
Trésorière : Fabiola Thermidor - 0693.94.01.99

Newsletter


L M M J V S D
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31  

Forum


Le site de l'Union Nationale des Syndicats de l'Education Nationale

Le site de l'Union Générale des Fédérations de Fonctionnaires


Le Quotidien de la Réunion et de l'Océan Indien