SUIVEZ NOUS SUR FACEBOOK

BUREAU ACADEMIQUE -RESPONSABLES CGTR EDUC'ACTION-CLIQUEZ ICI !!

LES GUIDES JURIDIQUES
DE LA CGT EDUC'ACTION

ESPACE du 1er DEGRE
de la Cgt Educ'Action

Le GUIDE ATSS
DE LA CGTR EDUC'ACTION

RESPONSABLE CGTR EDUC DES AESH
- ADELINE MARCHAIS AU 0.692.36.91.08






           
Concours et examens professionnels

FILIERE ENSEIGNANTE: Scandale concours réservés et examens professionnels : un quart des postes ouverts ne seront pas pourvus !



FILIERE ENSEIGNANTE: Scandale concours réservés et examens professionnels : un quart des postes ouverts ne seront pas pourvus !

INFORMATION PROVISOIRE mais alarmante !) sur les CONCOURS RESERVES (situation au 27 février)

Si nous nous félicitons que quelques collègues (peu !) en profitent pour sortir de la précarité, force est de constater que chaque nouvelle étape de la mise en place des concours SAUVADET (concours réservés et examens professionnels) démontre qu’il ne s’agit pas du plan qui permettra la fin de la précarité dans l’éducation nationale, ni même sa résorption.


Avec les premiers résultats des concours réservés et examens professionnels (admission ou admissibilité), nous constatons qu’une sélection drastique constitue un nouvel obstacle pour les candidats éligibles : dans de nombreux disciplines, les possibilités de titularisation sont réduites par le fait que l’ensemble des postes ouverts ne sont pas pourvus, ni de listes complémentaires ouvertes. C’est ainsi qu’il y a à ce jour déjà 261 postes ouverts aux concours qui ne seront pas pourvus et perdus pour la titularisation de personnels précaires. Ces postes perdus représentent 39.9% des postes offerts aux 29 concours dont les résultats d’admission sont déjà connus.


Mais la situation va encore s’aggraver, puisque par l’élimination de candidats lors de l’admissibilité ou par un mauvais calibrage des postes offerts dans les différentes disciplines, s’y ajouteront les pertes dues aux 28 concours qui ont d’avance moins d’admissibles que de postes offerts, soit 400 autres postes de perdus avant même les admissions de ces concours.


TOTAL PROVISOIRE : A ce jour (27 février), en cumulant les résultats d’admission publiés et les projections sur l’admissibilité, il y aura plus de 661 postes perdus, soit déjà 22,9% du total des 2893 postes offerts cette année.


PERSPECTIVE : Si la tendance n’est pas inversée par les prochains jurys, ce seront 1153 postes au final qui ne seront pas pourvus, soit 39,9% du total. On est très loin de la résorption de la précarité.


C’est inacceptable, cela va éliminer de nouveaux candidats de toute perspective de titularisation pendant 1 an au moins. Candidat-e-s qui rejoindront tou-te-s celles et ceux qui étaient exclus d’avance, car ne remplissant pas les conditions trop restrictives pour entrer dans le dispositif.

Ce traitement, réservé aux contractuels par leur employeur, est totalement inacceptable.
Dans l’immédiat, nous exigeons que tous les postes soient pourvus et que dans les disciplines où il n’y a pas assez de candidat-e-s les postes soient réutilisés pour permettre à d’autres candidat-e-s d’être reçu-e-s.
Cette situation démontre que ce plan doit être revu et notamment mes conditions d’accès.

Jeudi 27 Février 2014
Patrick CORRE
Lu 127 fois

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Grilles indiciaires | Congés de formation professionnelle | Indemnités | Concours et examens professionnels | Réformes statutaires | Notations-evaluation


ADHESION A LA CGTR EDUC'ACTION
CLIQUEZ SUR LE LOGO !!!
Trésorière : Fabiola Thermidor - 0693.94.01.99

Newsletter


L M M J V S D
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31  

Forum


Le site de l'Union Nationale des Syndicats de l'Education Nationale

Le site de l'Union Générale des Fédérations de Fonctionnaires


Le Quotidien de la Réunion et de l'Océan Indien