SUIVEZ NOUS SUR FACEBOOK

BUREAU ACADEMIQUE -RESPONSABLES CGTR EDUC'ACTION-CLIQUEZ ICI !!

LES GUIDES JURIDIQUES
DE LA CGT EDUC'ACTION

ESPACE du 1er DEGRE
de la Cgt Educ'Action

Le GUIDE ATSS
DE LA CGTR EDUC'ACTION

RESPONSABLE CGTR EDUC DES AESH
- ADELINE MARCHAIS AU 0.692.36.91.08






           
Editos

HARCELEMENT MORAL : LA PRINCIPALE DU COLLEGE JULES SOLESSE CONDAMNEE !



HARCELEMENT MORAL : LA PRINCIPALE DU COLLEGE JULES SOLESSE CONDAMNEE !
LETTRE OUVERTE A MONSIEUR LE RECTEUR SUR LE HARCÈLEMENT MORAL DANS L’EDUCATION NATIONALE


Le vendredi 10 septembre 2010, la principale du collège Jules SOLESSE que le vice-procureur de la république avait qualifié de « tyran en jupon » comparaissait devant le tribunal correctionnel pour harcèlement moral.

Nous venons d’apprendre que ce chef d’établissement vient d’être reconnu coupable des faits de harcèlements qui lui sont reprochés et a ainsi été condamné à une amende de 5 000 euros et à verser 6 000 euros de dommages et intérêts à la plaignante (Conseillère principale d’éducation de son état).

Le SGPEN CGTR se félicite d’un tel jugement qui devrait faire réfléchir à 2 fois tous ces chefs et chefaillons de mauvais augures qui abusent de leur fonction et autorité, pour, dans leurs dérives autoritaristes et leur rêve incompressible de « toute puissance », casser psychologiquement des collègues.

Fini le temps de Madame Desbassyns !

Le harcèlement moral, c'est-à-dire « toute conduite abusive se manifestant notamment par des comportements, des paroles, des actes, des gestes, des écrits, pouvant porter atteinte à la personnalité, à la dignité ou à l'intégrité physique ou psychique d'une personne, mettre en péril l'emploi de celle-ci ou dégrader le climat de travail » est aujourd’hui hors la loi et de fait sanctionnante. N’hésitons pas alors à saisir la justice à chaque fois que cela sera nécessaire !

A cet égard, le SGPEN CGTR invite tous les collègues victimes de harcèlement caractérisé à porter systématiquement plainte auprès du procureur de la république en prenant préalablement soin de nous contacter pour conseils et assistance.

Au delà de la condamnation prononcée par le juge correctionnel, le SGPEN CGTR demande maintenant au recteur d'académie d’en tirer tous les conséquences et de prendre toutes ses responsabilités afin de ne pas laisser impuni administrativement ce type d'agissement contraire à la déontologie qui doit prévaloir notamment et particulièrement pour des personnes dépositaires de l'autorité publique.

Des sanctions administratives doivent être prises, ne serait ce que pour dissuader ceux qui seraient tentés d'emprunter une démarche de harcèlement.

Le SGPEN CGTR croit savoir que d'autres signalements de harcèlements ont souvent été portés à la connaissance du rectorat sans pour autant que l'autorité académique ne daigne intervenir réellement.

Le SGPEN CGTR a été saisi récemment d’autres dossiers de harcèlement que nous ne tarderons pas à porter devant les autorités intéressées.

Harcèlement, chantage à l’emploi, injures et insultes (dernièrement au collège Leconte de lisle de st louis de la part d’une autre principale, trop c’est trop. Pourquoi le recteur reste t’il passif ?

Le SGPEN CGTR considère que ce type d'agissement porte atteinte au devoir d'exemplarité des personnels d'autorité de l'éducation nationale et jette un discrédit sur toute une catégorie de personnels qui pourtant au quotidien assument, dans une très grande majorité de cas, avec compétences, sérieux et grand respect des personnels, leurs missions.

" Il ne faut pas jeter le bébé avec l'eau sale du bain", Aussi, les faits isolés d'harcèlements venant de personnels d'autorité ne doivent pas entacher la réputation de toute une corporation.

Le SGPEN CGTR DEMANDE SOLENNELLEMENT AU RECTEUR que les moutons noirs soient sanctionnés.

Que ce dernier assume avec sérieux les cas de harcèlements portés à sa connaissance, c’est sa responsabilité !

L'administration ne peut s'inscrire en spectatrice du harcèlement, elle a un rôle éminent à jouer, car elle est gardienne de l'efficacité du service public fondée notamment sur le respect de la dignité et de l'intégrité physique ou psychique des personnels. En cas d'inaction face à du harcèlement avéré, dont elle a eu connaissance, elle encourt même la mise en jeu de sa responsabilité.

Nous attendons du recteur qu’il sorte enfin de son silence. Le silence n’est pas toujours d’or !

Samedi 6 Novembre 2010
Patrick CORRE
Lu 1902 fois

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Editos | Carrières | Contractuels | Précarité | Retraites | Mobilisation | Rectorat | UNIVERSITE | DJSCS | CRDP | Textes juridiques


ADHESION A LA CGTR EDUC'ACTION
CLIQUEZ SUR LE LOGO !!!
Trésorière : Fabiola Thermidor - 0693.94.01.99

Newsletter


L M M J V S D
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31  

Forum


Le site de l'Union Nationale des Syndicats de l'Education Nationale

Le site de l'Union Générale des Fédérations de Fonctionnaires


Le Quotidien de la Réunion et de l'Océan Indien