SUIVEZ NOUS SUR FACEBOOK

BUREAU ACADEMIQUE -RESPONSABLES CGTR EDUC'ACTION-CLIQUEZ ICI !!

LES GUIDES JURIDIQUES
DE LA CGT EDUC'ACTION

ESPACE du 1er DEGRE
de la Cgt Educ'Action

Le GUIDE ATSS
DE LA CGTR EDUC'ACTION

RESPONSABLE CGTR EDUC DES AESH
- ADELINE MARCHAIS AU 0.692.36.91.08






           
Editos

LE SGPEN CGTR demande l'annulation du C.A.E.N (conseil académique de l'éducation nationale) du lundi 28 juin 2010

Pour vice substantiel de forme, de procédure et son report



LE SGPEN CGTR demande l'annulation du  C.A.E.N (conseil académique de l'éducation nationale) du lundi 28 juin 2010
SUR LA FORME

La CGTR siège au CAEN au titre d'organisation syndicale représentant les salariés.

LE SGPEN CGTR qui a mandat de la CGTR pour la représenter au sein du CAEN a appris avec surprise et consternation par le biais d'un quotidien de la presse locale qu'un conseil académique de l'éducation nationale se tiendra le lundi 28 juin 2010 à 14h00 et ce, sans que nous soyons destinataires de la moindre convocation et des documents de travail.
L'ordre du jour portera essentiellement sur les choix de calendrier scolaire.

Le SGPEN CGTR pointe du doigt ce nouveau dysfonctionnement comme un énième loupé en direction de notre syndicat.

Oublier la CGTR qui, en terme de représentativité est la première organisation syndicale des salariés nous semble " fort de café ".

Dans ces conditions, le CAEN ne peut valablement déliberer sous peine d'invalidation juridique.

En conséquence, le SGPEN CGTR demande à l'autorité compétente d'annuler la tenue du CAEN du lundi 28 juin 2010 et de convoquer un nouveau CAEN afin que toutes les parties concernées y soient representées conformement à l'arrêté préfectoral.

Si l'administration décide de passer outre en maintenant ce CAEN, le sgpen cgtr invite toutes les composantes representées à ne pas siéger.


SUR LE FOND
Concernant le choix du calendrier scolaire, chacun doit avoir à cœur de ne pas oublier que c'est l'élève qui doit être au centre de cet enjeu de projet de calendrier. En ce sens, nous aurions préféré qu’une place beaucoup plus importante soit consacrée à l'expertise nécessaire, ce qui n'a pas été le cas.

Les impacts produits sur la relation biorythmes scolaires/environnement ont en effet à notre sens, besoin d'être scientifiquement et empiriquement évalués.

Incidence de la chaleur et des phénomènes météorologiques sur les rythmes scolaires ; Aménagement et adaptation variable possible du temps scolaires en relation avec les potentialités des élèves dans les différentes strates scolaires (primaire, collèges, lycées), réflexions sur la pertinence de l’allégement de la journée d’étude et d’une modification en rapport du calendrier scolaire. Problématique du bâti scolaire intégrant les contraintes environnementales et climatiques ?etc.… Autant de questions, devant, selon nous être préalablement traitées avant toute modification de calendrier, elles n’ont pourtant jamais été abordées malgré nos multiples demandes.

« Mieux », à ce jour, nous constatons qu’aucune évaluation de la mise en œuvre des calendriers précédents n’a été produite. Il est donc difficile pour ne pas dire impossible de mesurer l’impact des modifications contenues dans les nouveaux projets.

Le rectorat s'est borné seulement à mettre au voix des CA et conseils des écoles les différentes propositions et ce, sans que ces organes n'aient en leur possession tous ces paramètres nécessaires et indispensables de nature à éclairer les meilleurs choix à faire en matière de projet de calendrier. Faute d'éléments sérieux, le débat était tronqué et les dès pipés d'avance.

Aussi, à défaut d'une expertise approfondie sur le lien « environnement-biorythmes scolaires » … , le SGPEN-CGTR refusera au final de valider d'une façon ou d'une autre la démarche rectorale qui s'apparente davantage à une "consultation alibi" qu'a un véritable intérêt de l'élève.

Le SGPEN CGTR continue de revendiquer l’ouverture d’un véritable débat public sur l’organisation du temps scolaire et les problématiques liées aux rythmes de travail des enfants scolarisés (horaires de passage des examens, temps de travail pendant la semaine scolaire...) afin d’étudier les nécessaires adaptations liées à nos spécificités. Ce n’est que de cette façon que nous pouvons envisager de posséder un calendrier scolaire digne des attentes des réunionnais. Car enfin, ce ne sont pas aux élèves de s’adapter à un calendrier scolaire non pensé et a fortiori non évalué mais au calendrier scolaire de tenir compte des réalités vécues par nos élèves.


A st Denis, le samedi 26 juin 2010
LE SGPEN CGTR

Samedi 26 Juin 2010
Patrick CORRE
Lu 894 fois

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Editos | Carrières | Contractuels | Précarité | Retraites | Mobilisation | Rectorat | UNIVERSITE | DJSCS | CRDP | Textes juridiques


ADHESION A LA CGTR EDUC'ACTION
CLIQUEZ SUR LE LOGO !!!
Trésorière : Fabiola Thermidor - 0693.94.01.99

Newsletter


L M M J V S D
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28      

Forum


Le site de l'Union Nationale des Syndicats de l'Education Nationale

Le site de l'Union Générale des Fédérations de Fonctionnaires


Le Quotidien de la Réunion et de l'Océan Indien