SUIVEZ NOUS SUR FACEBOOK

BUREAU ACADEMIQUE -RESPONSABLES CGTR EDUC'ACTION-CLIQUEZ ICI !!

LES GUIDES JURIDIQUES
DE LA CGT EDUC'ACTION

ESPACE du 1er DEGRE
de la Cgt Educ'Action

Le GUIDE ATSS
DE LA CGTR EDUC'ACTION

RESPONSABLE CGTR EDUC DES AESH
- ADELINE MARCHAIS AU 0.692.36.91.08






           
Editos

La CGTR EDUC 'ACTION dénonce la situation «catastrophique» des administratifs

Article paru sur le site orange.re et imaz press réunion




La CGTR dénonce la situation «catastrophique» des administratifs

Le syndicat CGTR Educ’Action a dénoncé hier, jeudi 15 septembre, la situation «catastrophique» des personnels non enseignants de l’éducation nationale. Son secrétaire général Patrick Corré s’indigne que les agents administratifs et techniques soient trop souvent contraints d’effectuer des tâches hors de tout cadre réglementaire pour pallier la pénurie de personnel.

«La situation est catastrophique dans les établissements scolaires et au rectorat», jugeait hier, jeudi 15 septembre, le secrétaire général de la CGTR Educ’Action Patrick Corré au cours d’une conférence de presse à Saint-Denis. Le syndicat veut attirer l’attention du rectorat et des collectivités locales sur la situation des personnels administratifs et techniques contraints «de faire des tâches qui ne sont pas dans leurs attributions statutaires», explique Patrick Corré. Il prend l’exemple d’un agent TOS (technicien ouvrier de service) dans un collège du Sud de l’île qui le matin nettoie les classes, encaisse ensuite les chèques des familles pour la cantine et enfin surveille les demi-pensionnaires pendant le déjeuner. «Ce n’est pas un cas isolé, on en retrouve dans tous les établissements», relève le syndicaliste.

Cette situation est la conséquence de la pénurie de personnel dans l’académie. Le déficit de postes continue de s’accentuer régulièrement. «Chaque année on supprime cinq à six postes, cela peut sembler peu, mais en même temps de nouveaux établissements ouvrent leurs portes», déplore le secrétaire général de la CGTR Educ’Action. Il rappelle au passage que si «on compte un agent TOS pour cinquante élèves en métropole», le ratio à La Réunion est beaucoup plus faible : «un agent TOS pour soixante-quinze élèves et jusqu’à un agent pour cent quinze dans certains établissements». Faute d’un nombre suffisant d’agents, les chefs d’établissement en demandent toujours plus au personnel administratif et technique. «Mais la polyvalence se fait toujours au détriment des autres services», constate Patrick Corré.

Le syndicaliste demande ainsi à tous les agents de «faire remonter les cas de détournement de mission» pour que le rectorat et les collectivités locales prennent toute la mesure des dérives. Cette situation entraîne d’après le syndicaliste une pression de plus en plus grande sur les agents et «une multiplication ces dernières années des cas de harcèlement moral». La CGTR Educ’Action a demandé sur ce point précis un audit indépendant pour mesurer la souffrance au travail du personnel, mais le syndicat a reçu «une fin de non-recevoir du rectorat», regrette le secrétaire général de la CGTR Educ’Action Patrick Corré.

www.ipreunion.com

Vendredi 16 Septembre 2011
Pole communication
Lu 588 fois

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Editos | Carrières | Contractuels | Précarité | Retraites | Mobilisation | Rectorat | UNIVERSITE | DJSCS | CRDP | Textes juridiques


ADHESION A LA CGTR EDUC'ACTION
CLIQUEZ SUR LE LOGO !!!
Trésorière : Fabiola Thermidor - 0693.94.01.99

Newsletter


L M M J V S D
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31

Forum


Le site de l'Union Nationale des Syndicats de l'Education Nationale

Le site de l'Union Générale des Fédérations de Fonctionnaires


Le Quotidien de la Réunion et de l'Océan Indien