SUIVEZ NOUS SUR FACEBOOK

SITE SPECIFIQUE SPÉCIAL COVID DE LA CGT FONCTION PUBLIQUE

BUREAU ACADEMIQUE -RESPONSABLES CGTR EDUC'ACTION-CLIQUEZ ICI !!

LES GUIDES JURIDIQUES
DE LA CGT EDUC'ACTION

ESPACE du 1er DEGRE
de la Cgt Educ'Action

Le GUIDE ATSS
DE LA CGTR EDUC'ACTION

RESPONSABLE CGTR EDUC DES AESH
- ADELINE MARCHAIS AU 0.692.36.91.08






           
Précarité

Première victoire de notre lutte syndicale : 558 précaires repris , reste 142 sur le carreau , la lutte continue !!!

Derniers rebondissements dans le dossier du réemploi des 700 précaires dans les collèges et les lycées.

Lire ci dessous le communiqué conjoint de notre syndicat le SGPEN-CGTR et de L'Unatos-FSU



Première victoire de notre lutte syndicale : 558 précaires repris , reste 142 sur le carreau , la lutte continue !!!
Le SGPEN-CGTR et L’UNATOS-FSU prennent acte des déclarations du recteur Boene formulées lors de sa conférence de presse du mercredi 18 janvier 2006 .

A cette occasion et concomitamment à l’action d’occupation symbolique du Rectorat que nous avons engagé ce même jour, le recteur Boene a annoncé le « déblocage politique » du dossier des précaires de l’éducation nationale et en conséquence un possible réemploi de nos 558 collègues CEC et CES à la rentrée prochaine de janvier 2005.

Le SGPEN-CGTR et l’Unatos-FSU ont par ailleurs pris connaissance du récent courrier du Ministre de l’Education Nationale qui précise :

• Que les emplois aidés ne font pas partie du champ de transfert tel que prévu par la loi du 13 août 2004 ;
• Que ces contrats relèvent des établissements publics locaux d’enseignement qui ont la qualité d’employeurs et qu’en aucun cas, les collectivités locales n’ont à assumer la responsabilité juridique de ces emplois
• Que seul est prévu le transfert du montant de la part employeur de rémunération de ces contrats dans le cadre de la loi finances 2006.

Ces annonces appellent de notre part les observations suivantes :

-Le Préfet de la Réunion, le Recteur d’académie ainsi que le Ministre De Robien pendant de nombreux mois ont formulé et multiplié des contre- vérités en affirmant à maintes reprises que la gestion des contrats aidés relevait désormais du champ de compétence des collectivités locales au titre de la loi de décentralisation et ce en dépit de la lettre du texte de loi .

-Devant la mobilisation exemplaire des personnels précaires et face à la détermination des collectivités locales de ne pas s’en laisser compter, l’Etat a mangé son chapeau et s’est trouvé contraint de reconnaître « sa paternité » dans la gestion des contrats aidés.

-Cette attitude inqualifiable de la part des représentants de l’Etat a suscité un émoi considérable au sein de la communauté éducative, révoltée par tant de légèretés et d’irresponsabilités dans la gestion d’un dossier si hautement sensible.

Les manœuvres répétées pour refiler « la patate chaude de la précarité » aux collectivités locales auxquelles se sont livrées le ministre, sa chaîne de commandement et ses affidés en cette fin d’année ont été vécues comme particulièrement odieuses par les personnels précaires.

Le SGPEN-CGTR et L’Unatos-FSU qui se sont trouvés et se trouvent encore syndicalement bien seuls pour défendre les précaires, malgré de soudaines et vaines tentatives de dernière minute de récupération du mouvement se félicitent des derniers rebondissements favorables de ce dossier . Incontestablement, la lutte permanente, radicale et la détermination exceptionnelle des collègues précaires mobilisés ont fini par porter leurs fruits . Nos syndicats ont pris une part des plus actives dans ce combat en n’hésitant pas notamment à occuper pas moins de 05 bâtiments de l’ETAT et à subir pour certains de nos responsables des violences et agressions physiques dignes d’une autre époque.

Le combat pour le réemploi de tous nos collègues n’est cependant pas terminé : rien n’est encore décidé pour nos collègues contractuels de service qui sont au nombre d’une centaine, de même les personnels en CIA ont été également oublié .

En conséquence , le SGPEN-CGTR et L’Unatos-FSU ont décidé de poursuivre la lutte aux cotés des précaires jusqu’à la réintégration de tous et la signature effective de tous les contrats. En ce sens , le préavis de grève est maintenu pour la rentrée

A ST Denis, le jeudi 19 janvier 2005

Le Secrétaire général du SGPEN-CGTR Le Secrétaire académique de l’Unatos-FSU
Patrick Corre Christian picard

Jeudi 19 Janvier 2006
Patrick CORRE
Lu 545 fois

Editos | Carrières | Contractuels | Précarité | Retraites | Mobilisation | Rectorat | UNIVERSITE | DJSCS | CRDP | Textes juridiques


ADHESION A LA CGTR EDUC'ACTION
CLIQUEZ SUR LE LOGO !!!
Trésorière : Fabiola Thermidor - 0693.94.01.99

Newsletter


L M M J V S D
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31      

Forum


Le site de l'Union Nationale des Syndicats de l'Education Nationale

Le site de l'Union Générale des Fédérations de Fonctionnaires


Le Quotidien de la Réunion et de l'Océan Indien