SUIVEZ NOUS SUR FACEBOOK

BUREAU ACADEMIQUE -RESPONSABLES CGTR EDUC'ACTION-CLIQUEZ ICI !!

LES GUIDES JURIDIQUES
DE LA CGT EDUC'ACTION

ESPACE du 1er DEGRE
de la Cgt Educ'Action

Le GUIDE ATSS
DE LA CGTR EDUC'ACTION

RESPONSABLE CGTR EDUC DES AESH
- ADELINE MARCHAIS AU 0.692.36.91.08






           
Indemnités

Prime recteur : passe de 10000 euros à 25000 euros

On demande aux personnels de se serrer la ceinture et ...... On se gave en haut lieu



Prime recteur : passe de 10000 euros à 25000 euros
Revenez sur l'augmentation scandaleuse de l'indemnité de responsabilité des recteurs.


En 2010, le Ministre de l'Education Nationale Luc Chatel a instauré une « prime de responsabilité » pour les recteurs d'académie, composée d'une part fixe de 15200 euros annuels et d'une part variable, « tenant compte de la manière de servir et de la réalisation des objectifs qui leur ont été assignés » , pouvant aller jusqu'à 45% de la part fixe. Un recteur pouvait donc toucher une prime annuelle d'un montant compris entre 15200 € et 22040€.

Ce 23 décembre, la Ministre Najat Vallaud-Belkacem a déposé un bien beau cadeau de Noël au pied du sapin des recteurs : la part fixe de la prime est revalorisée de 68,5%, passant à 25 620 euros. La part variable peut toujours atteindre 45% de cette somme : désormais, un recteur perçoit donc une prime d'un montant compris entre 25620 et 37140€. La somme de base correspond au salaire annuel d'un professeur certifié au 9e échelon, soit avec quatorze ans minimum d'ancienneté.

À l'heure où le salaire des fonctionnaires est gelé depuis des années, à l'heure où la ministre reconnaît que les enseignants et autres personnels de l'éducation nationale sont mal payés par rapport à leurs homologues européens mais affirme ne rien pouvoir faire, à l'heure où le Premier Ministre déclare que les Français doivent se préparer à « des années de sacrifices », une telle mesure sonne comme une provocation. En accordant une telle prime aux recteurs, hauts fonctionnaires dont la rémunération est déjà confortable, alors que de nombreux agents de l'Education Nationale connaissent des difficultés croissantes à boucler leurs fins de mois, la ministre démontre un profond mépris pour ceux qui, chaque jour, sont au contact des élèves et travaillent à leur réussite. De quel mérite exceptionnel les recteurs ont-ils donc fait montre pour justifier une telle augmentation ? Quel Français peut, aujourd'hui, se targuer de voir son revenu progresser d'une telle manière ?

Nous demandons à Mme la Ministre de revenir sur cette augmentation scandaleuse, de supprimer l'indemnité de responsabilité des recteurs, et de se préoccuper enfin réellement du pouvoir d'achat des agents de base de l'Education Nationale.


Lundi 26 Janvier 2015
Patrick CORRE
Lu 1450 fois

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Grilles indiciaires | Congés de formation professionnelle | Indemnités | Concours et examens professionnels | Réformes statutaires | Notations-evaluation


ADHESION A LA CGTR EDUC'ACTION
CLIQUEZ SUR LE LOGO !!!
Trésorière : Fabiola Thermidor - 0693.94.01.99

Newsletter


L M M J V S D
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31      

Forum


Le site de l'Union Nationale des Syndicats de l'Education Nationale

Le site de l'Union Générale des Fédérations de Fonctionnaires


Le Quotidien de la Réunion et de l'Océan Indien