SUIVEZ NOUS SUR FACEBOOK

SITE SPECIFIQUE SPÉCIAL COVID DE LA CGT FONCTION PUBLIQUE

BUREAU ACADEMIQUE -RESPONSABLES CGTR EDUC'ACTION-CLIQUEZ ICI !!

LES GUIDES JURIDIQUES
DE LA CGT EDUC'ACTION

ESPACE du 1er DEGRE
de la Cgt Educ'Action

Le GUIDE ATSS
DE LA CGTR EDUC'ACTION

RESPONSABLE CGTR EDUC DES AESH
- ADELINE MARCHAIS AU 0.692.36.91.08






           
Retraites

Quand Sarkozy, candidat à la présidentielle, défendait la retraite à 60 ans - VOIR VIDEO DANS CET ARTICLE

Dans un entretien à RTL en mai 2008, interrogé sur la proposition de Laurence Parisot (Medef) de relever l’âge légal à 63 ans et demi, le président de la République avait en effet répondu: «Elle a le droit de dire ça, j’ai dit que je ne le ferai pas. Je n’en ai pas parlé pendant ma campagne présidentielle. Ce n’est pas un engagement que j’ai pris devant les Français. Je n’ai donc pas de mandat pour cela.» VOIR LA VIDEO CI DESSOUS !



Dépêche A.F.P DU 28 MAI 2010

Nicolas Sarkozy, qui a dénoncé l'héritage de François Mitterrand sur les retraites, notamment l'abaissement de l'âge légal de 65 à 60 ans en 1982, se défendait de vouloir toucher à ce principe lors de la campagne présidentielle de 2007.

"Le droit à la retraite à 60 ans doit demeurer, de même que les 35 heures continueront d'être la durée hebdomadaire légale du travail. Que ce soit un minimum, cela me va très bien", disait notamment le prétendant à l'Elysée dans une interview au Monde (23 janvier 2007).

Mais, "il faut que celui qui veut travailler plus longtemps puisse le faire. Je souhaite une société du libre choix", ajoutait-il, un principe repris dans le "contrat" l'UMP pour la législature 2007-2012.

"Chacun pourra choisir l'âge de son départ à la retraite et arbitrer lui-même entre travailler moins longtemps ou avoir une pension de retraite plus élevée", disait le document, qui n'évoquait pas de report de l'âge légal.

Nicolas Sarkozy proposait en revanche de réformer les régimes spéciaux, l'une des premières mesures d'ampleur de son quinquennat effectivement lancée dans les mois suivant son élection.

Un an après son accession à l'Elysée, le 27 mai 2008, le président rejetait aussi sur RTL l'idée de porter l'âge légal de la retraite à 63,5 ans, comme le proposait alors la présidente du Medef Laurence Parisot.

"Elle a le droit de dire ça, je dis que je ne le ferai pas pour un certain nombre de raisons et la première c'est que je n'en ai pas parlé pendant ma campagne présidentielle. Ce n'est pas un engagement que j'ai pris devant les Français je n'ai donc pas de mandat pour faire cela, et ça compte vous savez pour moi", expliquait-il.



!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! SANS COMMENTAIRES !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

OUTRE MER : LE GOUVERNEMENT REMET LE TAPIS SUR LA SUPPRESSION DES BONIFICATIONS RETRAITES OUTRE MER

Quand Sarkozy, candidat à la présidentielle, défendait la retraite à 60 ans - VOIR VIDEO DANS CET ARTICLE
Le gouvernement veut revenir sur certains avantages du régime des fonctionnaires « hérités de l'histoire » et désormais jugés par ce dernier comme "injustifiés".

A l'issue des discussions bilatérales avec les syndicats, des premières pistes ont commencé à se préciser ces dernières semaines.

A commencer par la possibilité de départ anticipé après 15 ans de service pour les mères de trois enfants, instaurée en 1929 pour soutenir la natalité.

Autre dispositif que le gouvernement souhaite supprimer : les majorations de durée d'assurance des fonctionnaires basés hors de l'Europe ou outre-mer (« bonification d’une annuité retraite par tranche de 3 ans d’activité ») et il l'a annoncé, il n'y aura aucun droit acquis des annuités déjà "obtenues".

Exemple des effets de la suppression des bonifications outre mer

- un collègue ayant exercé 30 ans à la réunion perdrait le bénéfice de 7 ans de bonifications. Son taux retraite passerait de 75% à 62%.

- un collègue de 51ans qui a 24 ans de services effectifs hors métropole et qui pourrait partir avec une retraite à taux plein subirait en cas de suppression des bonifications une décote de 30%.

- un collègue 40 ans en 2008, titularisé à l’âge de 26 ans et ayant effectué tout son service à la Réunion subirait une décote de 35% ou il lui faudra travailler jusqu’à 67 ans pour pouvoir bénéficier d’une retraite à taux plein.

Rappelons que la mobilisation syndicale en 2008 avait imposé un premier recul au Ministre de l’Outre Mer qui voulait réduire les bonifications pour la retraite, acquises pour service hors d’Europe (BSHE) accompli dans les départements et collectivités d’Outre Mer, et ce, par le biais de sa réforme de l’Indemnité Temporaire de Retraite (ITR).

Si le gouvernement parvient à supprimer la bonification outre mer à partir de 2011 comme prévu dans ses projets, cette mesure se conjuguerait à l’augmentation du nombre des annuités nécessaires pour obtenir une pension à taux plein, au recul de l'age légal de la retraite à 60 ans et à la baisse puis la disparition programmée de l’ITR.

Enfin cerise sur le gâteau, le gouvernement envisage sur un plan général de faire adopter une disposition qui interdise la possibilité d'avoir une retraite à taux plein si on ne travaille pas jusqu'à 65 ans.

L'intersyndicale envisage de prochaines mobilisations, il est plus que temps de passer d'une posture de passivité à l'action car demain se prépare des lendemains très douloureux.

Le SGPEN CGTR prendra toute sa place et ne ménagera pas ses efforts pour construire les mobilisations à venir.

Samedi 29 Mai 2010
Patrick CORRE
Lu 1304 fois

Editos | Carrières | Contractuels | Précarité | Retraites | Mobilisation | Rectorat | UNIVERSITE | DJSCS | CRDP | Textes juridiques


ADHESION A LA CGTR EDUC'ACTION
CLIQUEZ SUR LE LOGO !!!
Trésorière : Fabiola Thermidor - 0693.94.01.99

Newsletter


L M M J V S D
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31      

Forum


Le site de l'Union Nationale des Syndicats de l'Education Nationale

Le site de l'Union Générale des Fédérations de Fonctionnaires


Le Quotidien de la Réunion et de l'Océan Indien