SUIVEZ NOUS SUR FACEBOOK

SITE SPECIFIQUE SPÉCIAL COVID DE LA CGT FONCTION PUBLIQUE

BUREAU ACADEMIQUE -RESPONSABLES CGTR EDUC'ACTION-CLIQUEZ ICI !!

LES GUIDES JURIDIQUES
DE LA CGT EDUC'ACTION

ESPACE du 1er DEGRE
de la Cgt Educ'Action

Le GUIDE ATSS
DE LA CGTR EDUC'ACTION

RESPONSABLE CGTR EDUC DES AESH
- Marylene Romeo 0692.03.74.23






           
Filière Administrative

REMUNERATIONS DE LA CATEGORIE C : DES MESURES BIEN LOIN DU COMPTE !!!

Le ministère de la Fonction publique a annoncé vendredi 20 septembre 2013 une rénovation de la grille de rémunération des agents de catégorie C, à ..................



REMUNERATIONS  DE LA CATEGORIE C :  DES MESURES BIEN LOIN DU COMPTE    !!!
Lire ci dessous article en date du 20 septembre 2013 paru sur le site gazette des communes

Refonte des rémunérations pour les catégories C : vraie revalorisation ou saupoudrage ?


Le ministère de la Fonction publique a annoncé vendredi 20 septembre 2013 une rénovation de la grille de rémunération des agents de catégorie C, à l’issue d’une réunion de concertation –la dernière –, qui n’est pas du goût des syndicats. Ces derniers la jugent insuffisante et parlent même de saupoudrage.

Le ministère n’a finalement pas opté pour une augmentation de points d’indice pour l’ensemble des agents de catégorie C – comme évoqué à l’issue d’une réunion fin juillet - mais pour une nouvelle grille qui attribue entre 1 et 10 points d’indice. Celle-ci doit entrer en vigueur au 1er janvier 2014.

Insuffisant selon les organisations syndicales - « Gagner 6 ou 7 points quand le point d’indice est gelé depuis 2010, c’est pire que la montagne qui accouche d’une souris », tempête Eric Dorn, secrétaire fédéral de la CGT – fonction publique.

Et ce que les représentants syndicaux qualifient de « mesures d’urgence » constituent même parfois un leurre. « Le seul point positif de la nouvelle grille était l’augmentation un peu conséquente des 4es échelons. Mais sur les 8 points gagnés, le Smic va de fait rogner 3 points », souligne Eric Dorn.

Donner d’une main… - Pour les syndicats, on donne d’une main ce que l’on reprend de l’autre. « Certains agents qui bénéficient d’une augmentation du nombre de points vont aussi voir disparaître le versement de la Gipa… Pour eux, l’effet sera nul, il n’y aura aucune augmentation au final sur le bulletin de salaire », dénonce Jean-Claude Lenay, secrétaire national de l’Interco-CFDT.

Pour la FPT, les augmentations oscillent entre 0,2 % et à peine 3,5 %, analyse la FSU. « Pour les échelles 3 et 4, il y a augmentation mais il va falloir attendre 2, voire 4 ou 5 ans pour gagner… 10 euros de plus par mois. Cela ne va pas venir combler les hausses dans tous les domaines ainsi que le gel du point d’indice depuis 2010. Les agents de catégorie C vont se retrouver dans une situation qu’ils connaissent bien malheureusement : la paupérisation », s’insurge Didier Bourgoin, secrétaire national du Snuclias-FSU.

Saupoudrages aléatoires

- Ce syndicat parle aussi de « saupoudrages aléatoires ».
L’échelle 6 est bien revalorisée, mais elle ne concerne que très peu de fonctionnaires territoriaux. « 8 % d’agents sont à l’échelle 6 au total dans la FPT. Notamment 6 % des auxiliaires de puériculture ; 1 % des adjoints d’animation. Il n’y a même aucun Atsem qui accède à l’échelle 6. De même, l’augmentation substantielle de 84 euros pour les adjoints administratifs au 10e échelon de l’échelle 4 ne va bénéficier à personne », tempête Didier Bourgoin.

Et cette nouvelle grille comporte des aberrations. Ainsi « pour les agents de maîtrise, ou les sapeurs-pompiers, en l’état, les exécutants risquent de gagner plus que leurs encadrants », souligne Jean-Claude Lenay. Au ministère, on assure que des derniers ajustements vont être apportés. La version finale de la grille doit être envoyée en milieu de semaine prochaine aux organisations syndicales, et le ministère tranchera.

Aberrations

- Point positif tout de même selon les syndicats : la baisse de la durée nécessaire pour passer d’un échelon à l’autre. Et les organisations syndicales attendent du coup davantage de l’avenir. Tous réclament une augmentation du point d’indice (et saluent le fait que le président du Conseil supérieur lui-même, Philippe Laurent, présent à la réunion de vendredi, se soit prononcé en ce sens à titre personnel). Des négociations doivent aussi être entamées au premier semestre 2014 pour une refonte de toutes les grilles. « Nous attendons beaucoup de cette négociation. Nous ne pourrons pas nous satisfaire de quelques points par ci par là », souligne Eric Dorn.

Sables mouvants

- « Pour nous, il est plus qu’indispensable d’aborder la question du point d’indice et de son indexation. Avec l’augmentation du Smic par ailleurs, il faudra refaire cette grille d’ici peu. Continuer le gel, c’est comme édifier un immeuble sur des sables mouvants : à chaque nouvel étage construit – comme avec cette nouvelle grille -, on s’enfonce un peu plus », illustre Jean-Claude Lenay.

Le ministère a enfin annoncé que 5 points d’indice seront attribués à tous les agents de catégorie C au 1er janvier 2015. Et confirmé que le bas de la catégorie B serait bien augmenté aussi.
________________________________________________________________________________________________________________________________

Analyse de la CGTR EDUC'ACTION

Le gouvernement fait semblant de souffler le chaud et le froid au sujet de la rémunération des fonctionnaires.

Après avoir poursuivi le serrage de vis, engagé par le gouvernement Sarkozy-Fillon depuis 2010, à la masse salariale des agents employés par l'Etat (+ 0,3 % pour la période 2012-2014 en masse salariale), le gouvernement vient à l'occasion des négociations en cours confirmer des mesures en "faveur" de la frange la moins bien payée de la fonction publique, les personnels de catégorie C....

...mais en 2014, pas avant !!!

La minceur et les modalités du "coup de pouce", promis en début d'année par la ministre de la Fonction publique Marylise Lebranchu en faveur des agents de catégories C sont l'arbre qui cache la foret . En effet , la mesure phare tant attendue est reléguée aux oubliettes : Exit revalorisation du point d’indice Rappelons que Le 7 février, Marylise Lebranchu avait annoncé que le point d’indice, qui sert de base au calcul des salaires des plus de 5 millions d’agents, resterait gelé en 2013 (elle a depuis indiqué qu’il n’était pas question pour l’heure d’un dégel en 2014).

Le ministère précise que « les décisions sur les modalités de la revalorisation », seront applicables au 1er janvier 2014, . Donc il n’y aura rien pour personne en 2013

A défaut de la revalorisation du point d'indice, le gouvernement propose un soupoudrage indiciaire qui prendrait la forme de quelques points d'indices supplementaires variables en fonction du grade et de l'echelon ( de 1 point à 10 points ) . Dans nombre de situations, la bonification de quelques points indiciaires supplementaires servira uniquement à ce que les salaires ne passent pas en dessous du niveau du SMIC , ce ne sera donc pas un "cadeau" mais une obligation légale

Par ailleurs, les bénéficiaires de la GIPA perdront leur droit à ce dispositif de compensation et la bonification des points indices sera dès lors absorbée par une telle perte

Rien au regard de l’accélération de la hausse des prix !

Rien en regard, en particulier, des hausses:
=> des produits de première nécessité,
=> les loyers,
=> des carburants,
=> des assurances,
=> des transports,
=> des complémentaires santés,

=> etc.

Et rien en regard de la hausse des cotisations retraites programmées qui va faire baisser les salaires nets.

En réalité le gouvernement est droit dans les bottes du gouvernement Fillon en matière de gestion des rémunérations de ses salariés. Il se comporte en "Etat patron", pire que les patrons du Medef ! C'est du mépris !


Car la perte de pouvoir d’achat des salaires des fonctionnaires est aujourd’hui de plus de 6% par rapport à 2010, c'est-à-dire entre 80€ et 150€ par mois de manque à gagner, selon les grilles indiciaires !

Et le gel du point d'indice des foncitonnaires conduit à baisser les retraites des nouveaux retraités par rapport aux anciens: les retraités partis en retraite en début 2010 gagnent aujourd'hui entre 80€ et 150€ mensuels de plus que ceux qui partent aujourd'hui !!!

Il y donc plus que jamais necessité de construire les mobilisations necessaires pour que nous ne soyons pas toujours les dindons de la farce

Lundi 23 Septembre 2013
Patrick CORRE
Lu 746 fois

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Filière Enseignante | Filière Administrative | Filière Personnels Education | Filière ATRF | Filière Sociale et Santé | Nos élus aux CAPA | Dossiers communs


ADHESION A LA CGTR EDUC'ACTION
CLIQUEZ SUR LE LOGO !!!
Trésorière : Fabiola Thermidor - 0693.94.01.99

Newsletter


L M M J V S D
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31            

Forum


Le site de l'Union Nationale des Syndicats de l'Education Nationale

Le site de l'Union Générale des Fédérations de Fonctionnaires


Le Quotidien de la Réunion et de l'Océan Indien