SUIVEZ NOUS SUR FACEBOOK

SITE SPECIFIQUE SPÉCIAL COVID DE LA CGT FONCTION PUBLIQUE

BUREAU ACADEMIQUE -RESPONSABLES CGTR EDUC'ACTION-CLIQUEZ ICI !!

LES GUIDES JURIDIQUES
DE LA CGT EDUC'ACTION

ESPACE du 1er DEGRE
de la Cgt Educ'Action

Le GUIDE ATSS
DE LA CGTR EDUC'ACTION

RESPONSABLE CGTR EDUC DES AESH
- ADELINE MARCHAIS AU 0.692.36.91.08






           
Editos

Union Générale des Fédérations de Fonctionnaires : BILLET D’ACTUALITE - SEMAINE 20



Union Générale des Fédérations de Fonctionnaires : BILLET D’ACTUALITE - SEMAINE 20
Ce que les commentateurs appellent la crise grecque, comme les solutions annoncées par l’Union Européennes le 9 mai, illustrent la brutalité du système qu’une minorité de possédants entendent imposer à la planète toute entière. « Le prix à payer pour protéger la monnaie unique et le secteur bancaire des spéculateurs sera très élevé » relève le secrétaire générale de la CES J. MONKS.

Autrement dit pour sauver l’Europe de la concurrence et des Marchés et pour pérenniser la rente versée aux actionnaires, ce sont les peuples qui devraient une nouvelle fois payer la facture.

Les mesures annoncées par le Premier Ministre, la veille du sommet social de lundi dernier, montrent que dans notre pays comme dans le reste de l’Union Européen, cette nouvelle crise va être utilisée pour imposer un plan de rigueur sans précédent : Gel de 3 ans des dépenses publiques, poursuite des suppressions d’emplois massives dans la Fonction publique, reculs des dépenses sociales, augmentation de la TVA… Le Gouvernement a choisit de se soumettre aux dictats des puissances financières et des agences de notation au détriment du monde du travail. Une nouvelle fois, ce sont la Fonction publique et les services publics, considérés comme des variables d’ajustements budgétaires qui sont dans l’œil du cyclone. Nul doute que la même potion amère va nous être servit dans l’avant projet de réforme des retraites que le gouvernement a annoncé pour les prochains jours.

Mais, l’histoire n’est pas écrite par avance et les salariés de droit public comme de droit privé peuvent par leur mobilisation pour peser sur les décisions politiques à venir.

En ce sens, la journée nationale d’action du 27 mai prochain, à l’appel de la CGT, la CFDT, l’UNSA, la FSU, la CFTC et SOLIDAIRES, doit constituer une nouvelle opportunité pour faire entendre la voix du plus grand nombre.

Dans cet objectif, il nous faut dès à présent, organiser dans tous les services et établissements des assemblées générales et convaincre les agents que l’heure n’est pas à la résignation, mais qu’au contraire nous pouvons ensemble imposer d’autres choix et d’autres perspectives.

mercredi, 12 mai 2010

Fonction publique : tous dans l’action le 27 mai !!!

Union Générale des Fédérations de Fonctionnaires : BILLET D’ACTUALITE - SEMAINE 20
Dans un contexte de crise économique et sociale qui touche l’ensemble des salariés du public et du privé, le gouvernement vient d’annoncer le gel des dépenses publiques pour les trois années à venir. Ces orientations vont faire peser davantage encore sur les salariés les conséquences de la crise. Les mesures annoncées dégraderont les services rendus aux usagers et les conditions de travail et de rémunération des personnels.

Les organisations syndicales de la Fonction publique CFDT, CFTC, CGT, FSU, UNSA, SOLIDAIRES dénoncent cette politique qui aggravera la situation de l’emploi public avec la poursuite du non-remplacement d’un fonctionnaire sur deux partant à la retraite. Elles affirment au contraire que des améliorations sont indispensables pour assurer les besoins de toute la population sur l’ensemble du territoire.

Elles revendiquent l’arrêt immédiat des suppressions d’emplois et les créations de postes nécessaires, la résorption de la précarité et des mesures immédiates pour améliorer les conditions de travail. Il est urgent également d’augmenter les salaires des agents de la Fonction publique et d’assurer le rattrapage des pertes de pouvoir d’achat subies depuis plusieurs années

Les organisations syndicales ont également fait un premier bilan des réunions qui se sont tenues dans la Fonction publique sur la réforme des retraites. Sur les différents thèmes abordés (pénibilité, emploi des seniors…), le gouvernement a persisté à ne donner aucune information sur ses intentions.

Les organisations syndicales demandent au ministre d’ouvrir de véritables négociations en traitant toutes les questions, et notamment celles du financement.

La réforme des retraites tant pour les régimes des agents publics (Code des pensions, CNRACL) que pour le régime général doit prendre en compte l’ensemble des questions notamment le niveau des pensions, l’emploi, le financement, la pénibilité, le maintien de l’âge légal à 60 ans de départ à la retraite et la réduction des inégalités visant à l’amélioration pour tous.

La concertation en cours, le calendrier extrêmement serré imposé n’offrent pas une qualité de dialogue social acceptable pour répondre à un tel enjeu de société, d’autant que les seuls éléments de la réforme proposée restent le recul de l’âge légal à la retraite et l’allongement de la durée de cotisation dans un cadre budgétaire constant.

Donner la priorité à l’emploi, améliorer les salaires et le pouvoir d’achat, réduire les inégalités, réorienter la fiscalité vers plus de justice sociale, investir pour l’emploi de demain par une politique industrielle prenant en compte les impératifs écologiques et par des services publics de qualité restent nos objectifs communs.

Les organisations syndicales appellent l’ensemble des personnels à participer massivement aux grèves et manifestations le 27 mai prochain pour peser sur les choix à venir.

Paris le 12 mai 2010

Fonction publique : Retraites et solidarités...

Union Générale des Fédérations de Fonctionnaires : BILLET D’ACTUALITE - SEMAINE 20
Une quatrième réunion s’est tenue le mercredi 12 mai avec les représentants du ministre du travail. La CGT avait demandé que cette réunion se tienne avec les représentants CGT de la Fonction publique, afin d’aborder les différents points de l’ordre du jour de manière transverse.

Droits familiaux et conjugaux ainsi que minimum garanti et minimum contributif figuraient au menu des discussions. Si la CGT exprime une position offensive, demandant que soient étendues à tous, du public et du privé, les dispositions les plus favorables, les représentants du ministre ont implicitement développé un point de vue exactement opposé, consistant à un véritable nivellement par le bas des droits.

Points précisément abordés :

• Droits familiaux : majorations de durée d’assurance, bonifications, règle des 15 ans/3 enfants dans la Fonction publique, majoration de pension.
• Droits conjugaux : réversion, règles en vigueur dans la Fonction publique et dans le privé.
• Minima : minimum garanti et minimum contributif.

Compte tenu du document d’orientation du gouvernement, nul doute sur son contenu régressif qui appelle une mobilisation de grande ampleur des salariés le 27 mai prochain.

Composition de la délégation CGT : Éric Aubin, Sylvie Brunol, Mijo Isabey, Sandrine Mouret, Jean-Louis Butour, Jean-Marc Canon, Gilles Oberrieder, Gérard Rodriguez

Détail de nos revendications CGT : http://www.retraites-cgt.fr

Montreuil, le 17 mai 2010

Lundi 17 Mai 2010
Pôle communication
Lu 787 fois

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Editos | Carrières | Contractuels | Précarité | Retraites | Mobilisation | Rectorat | UNIVERSITE | DJSCS | CRDP | Textes juridiques


ADHESION A LA CGTR EDUC'ACTION
CLIQUEZ SUR LE LOGO !!!
Trésorière : Fabiola Thermidor - 0693.94.01.99

Newsletter


L M M J V S D
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31  

Forum


Le site de l'Union Nationale des Syndicats de l'Education Nationale

Le site de l'Union Générale des Fédérations de Fonctionnaires


Le Quotidien de la Réunion et de l'Océan Indien