SUIVEZ NOUS SUR FACEBOOK

BUREAU ACADEMIQUE -RESPONSABLES CGTR EDUC'ACTION-CLIQUEZ ICI !!

LES GUIDES JURIDIQUES
DE LA CGT EDUC'ACTION

ESPACE du 1er DEGRE
de la Cgt Educ'Action

Le GUIDE ATSS
DE LA CGTR EDUC'ACTION

RESPONSABLE CGTR EDUC DES AESH
- ADELINE MARCHAIS AU 0.692.36.91.08






           
Editos

Violences scolaires:La création de 500 postes d’Assistant de Sécurité et de Prévention (ASP) n’est pas une réponse !




A chaque fait divers, ses effets d’annonce : c’est maintenant une règle de la vie politique. C’est une règle à laquelle le gouvernement du « changement » ne déroge pas ! En effet, suite aux agressions dont ont été victimes deux enseignants, l’un à Bordeaux et l’autre près de Poitiers, le ministre de l’Education nationale a acté la création de 500 postes d’Assistant de Sécurité et de Prévention.

Nouveaux venus dans les établissements scolaires censés « renforcer la présence des adultes dans les établissements et de créer un climat favorable aux apprentissages » comme l’annonce le ministère sur son site le 13 septembre 2012.

Cette annonce en réaction à une loupe médiatique sur des phénomènes de violences à l’encontre des personnels qui restent fort heureusement extrêmement marginaux s’inscrit dans la continuité politique des deux prédécesseurs de monsieur Peillon en mettant l’accent sur le sécuritaire plutôt que l’éducatif.

Nous rappellerons que les principales violences scolaires à l’encontre des personnels et des élèves viennent d’en haut, du ministère, en entassant les élèves dans les classes, en supprimant un an d’enseignement en lycée professionnel, en instituant l’inégalité entre les trois voies du lycée et en mettant en œuvre toute une série de mesures qui visent à faire des économies budgétaires plutôt qu’à se donner les moyens d’assurer la réussite scolaire de tous les élèves !

Alors, cette annonce ne crée aucun enthousiasme et est reçue pour ce qu’elle est : un effet d’annonce dans le jeu médiatique. Cette annonce n’est pas sérieuse ; si le ministère veut « renforcer la présence des adultes » et « créer un climat favorable à l’apprentissage » qu’il restitue les 80 000 postes supprimés par les ministres Darcos et Chatel qui ont mis à mal le système éducatif public. Le ministère doit aussi renforcer la présence des adultes en créant des postes supplémentaires dans des fonctions déjà existantes : assistant d’éducation et pédagogique, COP, infirmière, etc.

Créer un nouveau « métier » qui met l’accent sur la dimension sécuritaire ne résoudra pas les difficultés rencontrées par les personnels dans leurs missions. De plus, le statut précaire et les missions floues d’ASP ne répondent pas aux exigences de la CGT en matière d’emploi. Des emplois, oui ! Mais avec un statut de fonctionnaire et des missions claires qui répondent aux besoins réels du service public de l’éducation.

Mardi 25 Septembre 2012
Patrick CORRE
Lu 179 fois

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Editos | Carrières | Contractuels | Précarité | Retraites | Mobilisation | Rectorat | UNIVERSITE | DJSCS | CRDP | Textes juridiques


ADHESION A LA CGTR EDUC'ACTION
CLIQUEZ SUR LE LOGO !!!
Trésorière : Fabiola Thermidor - 0693.94.01.99

Newsletter


L M M J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31        

Forum


Le site de l'Union Nationale des Syndicats de l'Education Nationale

Le site de l'Union Générale des Fédérations de Fonctionnaires


Le Quotidien de la Réunion et de l'Océan Indien