CONGRES du SGPEN CGTR 2008


1/ Franchir un nouveau seuil dans la syndicalisation


1.1/ Une audience en forte progression

Depuis le 5ème congrès, notre audience a incontestablement fait un bond en avant.

Ainsi, le rayonnement de notre syndicat s’est élargie de façon significative par le renforcement de notre implantation dans des services ou nous étions jusqu’alors quasi inexistants : centre médico -scolaires, Inspections éducation nationale , direction départementale de la jeunesse et des sports, centre d ’information et d’orientation (CIO) , GIBTP, Néotech III , voire inexistants ( I.U.F.M) et la consolidation de notre présence dans nos secteurs d’activité plus « habituels » ( EPLE)

Ces renforcements de notre présence ont débouché sur une progression constante de notre audience à l’occasion des diverses élections professionnelles.

Le SGPEN CGTR s’est aujourd’hui une représentativité de 40% parmi les personnels administratifs et de 25% dans les filières ATEC et de laboratoire contre 17% en 2004

La conjonction de ces éléments témoigne d’une vitalité et d’une santé certaine de notre organisation qui au quotidien s’efforce d’être au plus près des collègues.

Notre travail syndical de proximité conjugué à notre présence incontestable sur le terrain des luttes a mis en relief pour un grand nombre de personnels notre capacité à peser et à construire avec nos partenaires des mobilisations parfois exemplaires (lutte contre la précarité pour des emplois stables et pérennes.)

Comme présenté dans notre rapport d’activité du 6ème congrès, l’image du SGPEN-CGTR s’en est retrouvée valorisée et son potentiel d’audience renforcé

Il nous reste maintenant non plus à « transformer l’essai » comme nous nous l’étions fixé lors de notre 5ème congrès mais à consolider cet acquis dans le temps en allant encore plus loin dans la transformation d’un syndicalisme d’audience à un syndicalisme de syndiqués.


1.2/ Renforcer le SGPEN-CGTR : un besoin vital

Conforter et renforcer son audience c’est bien, mais construite l’organisation par l’apport des forces nouvelles c’est mieux !!

A cet égard, il nous reste beaucoup à faire.

Il faut que chacun des militants, chacun des adhérents sur son lieu de travail et autour de lui « ose » davantage proposer l’adhésion à ses collègues et connaissances.

Cette dynamique commence à prendre forme, elle mérite d’être soutenue et amplifiée.
Nous avons doublé le nombre de nos adhérents depuis le 5ème congrès, nous pouvons le doubler de nouveau jusqu’au 7eme congrès, c’est non seulement souhaitable mais c’est surtout syndicalement possible.


Cette campagne de syndicalisation peut être articulée autour d’une idée simple et lisible : Renforcer le SGPEN-CGTR, c’est renforcer votre force pour l’avenir !!

Bien évidemment, Il ne s’agit pas de réduire notre action à la seule syndicalisation de nouveau collègues, il nous faut également œuvrer à maintenir au SGPEN-CGTR les adhérents partant à la retraite… et ces derniers seront nombreux d’ici à trois ans.

Le renforcement de notre syndicat nécessite par ailleurs de modifier le rapport syndicat-syndiqué pour que ce dernier soit, non l’auxiliaire mais le moteur de la vie syndicale.

2/ Des syndiqués au cœur de la construction du Syndicat

Toute notre démarche doit tendre à la réalisation de cette double exigence :

- Pas de sérieux pas quantitatifs et qualitatifs dans la marche en avant de notre syndicat sans une plus grande responsabilisation du syndiqué.
- Pas de syndiqué acteur de la vie syndicale sans véritable politique d’information et de formation.

2.1/ Des syndiqués informés

Associer nos adhérents, c’est d’abord les informer et savoir échanger et communiquer !

2.1.1 Une information adaptée et une communication maîtrisée

- Nécessité d’utiliser de façon équilibrée tous les vecteurs de communication
« Support écrit » « support oral » « support des N.T.I.C (nouvelles Technologies-Internet) ».

- « Informer et intégrer par le Support écrit » :
Nécessité de veiller à la régularité (bimestriel) de diffusion de notre journal Oxygène qui a fait peau neuve tant dans sa matrice éditoriale que dans sa charte graphique. Envoi prioritaire aux adhérents
Transmission au national du fichier réactualisé des adhérents pour envoi individuel du Bulletin national de l’UN des SGPEN-CGT (l’AGENT).
Elaboration d’une lettre mensuelle du syndiqué avec pour objectif d’informer et d’associer le syndiqué sur la vie du syndicat et les initiatives

- « Favoriser le dialogue par le Support oral » : Poursuite de la tenue régulière d’heures syndicales d’information mensuelle avec une participation active souhaitable des adhérents en amont
Tenue d’une Assemblée générale annuelle des syndiqués et réunions d’adhérents avec leur section sur le lieu de travail

- " améliorer la réactivité par le Support des nouvelles technologies » :

Rénover notre site web en le rendant encore plus attractif avec l’objectif de passer de nos 15600 visiteurs différents /mois à 30000 /mois fin decembre 2009.Pour information, le nombre de connections jours que nous enregistrons mensuellement est égal au nombres de connections enregistrés sur toute l'année 2007, c'est dire l'explosion de férquentation de notre site

Modules de formation SGPEN CGTR d’apprentissage et approfondissement de l’Utilisation de la messagerie électronique (avantages : instantanéité de l’information- plus grande réactivité, coût financier moindre, gain de temps appréciable.

2.1.2 Une communication maîtrisée

Nous devons bien évidemment veiller à ce que l’utilisation de ces vecteurs de communication soit maîtrisée.

• Equilibre dans le volume d’information (trop d’information nuit à la lisibilité de l’information et génère un effet de saturation,)
• Adaptabilité et spécialisation du message (adaptabilité du contenu du message aux différents publics que nous souhaitons touchés, le « spécialiser ». Envoyer un compte rendu de CAPA des attachés aux collègues ATEC ou Adjoint est pour le moins improductif .Il convient donc de bien cibler les destinataires afin de rendre l’information la plus perceptible et la plus intelligible possible.
• Nécessité d’équilibrer « information ciblée » et « identité collective » : Il est important de maintenir un parfait équilibre entre communication ciblée et communication globale. La « spécialisation » de l’information peut devenir contraire à l’affirmation d’un langage commun, ciment du sentiment d’appartenance à une même communauté éducative.

Plus on cible et plus le danger est grand de développer des micro-cultures au sein de l’organisation

Or, l’information et la communication pour être efficaces sont celles qui favorisent les décloisonnements et s’attachent à promouvoir une véritable identité collective.

Aussi, paraît-il nécessaire de rechercher un équilibre maîtrisé entre une « personnalisation » du message à destination d’un « segment » identifié et la communication de ce même message adapté à l’ensemble des adhérents


2.1/ Des syndiqués formés

Pour que l’adhèrent soit le moteur d’une politique syndicale de proximité et un référent incontournable dans les services et établissements, il faut, non seulement, qu’il puisse être à même de répondre aux interrogations et demandes de leur collègue mais qu’il soit aussi capable de débattre et d’expliquer les orientations, propositions, et objectifs de son syndicat.

Le syndiqué a besoin, face à un monde qui bouge et des rapports de société qui se complexifient, de grilles de lecture lui permettant de se forger sa propre réflexion et de nourrir l’esprit critique.

Il est également important qu’il puisse devenir « propriétaire » de son organisation en s’appropriant l’histoire, le fonctionnement, l’organisation des structures ainsi que les objectifs poursuivis par le SGPEN-CGTR.

Pour ce faire, Le 6ème congrès retient comme axes prioritaires insuffisamment mis en œuvre depuis le 5ème congrès

• Proposer une formation syndicale d’accueil à tout nouvel adhérent (présentation du syndicat. des structures.)
• Proposer à toutes et à tous une formation initiale et continue en matière d’accès, de connaissance et d’utilisation des NTIC (informatique et Internet)
• Proposer à tout adhèrent qui souhaite prendre des responsabilités nouvelles, des modules de formation de plusieurs niveaux.


Le 6ème congrès place le pilotage de la formation sous le contrôle du bureau académique.
A charge pour ces derniers d’élaborer un calendrier de formation en adéquation avec les besoins exprimés par les syndiqués

Mercredi 28 Mai 2008 Patirck CORRE
Notez
Commentaires (0) | Rédigé par Patirck CORRE le Mercredi 28 Mai 2008 à 13:38