SUIVEZ NOUS SUR FACEBOOK

BUREAU ACADEMIQUE -RESPONSABLES CGTR EDUC'ACTION-CLIQUEZ ICI !!

LES GUIDES JURIDIQUES
DE LA CGT EDUC'ACTION

ESPACE du 1er DEGRE
de la Cgt Educ'Action

Le GUIDE ATSS
DE LA CGTR EDUC'ACTION

RESPONSABLE CGTR EDUC DES AESH
- ADELINE MARCHAIS AU 0.692.36.91.08






           
Concours et examens professionnels

EXAMEN PROFESSIONNEL POUR L'ACCES AU GRADE D'APAENES -SESSION 2011



OUVERTURE DU REGISTRE DES INSCRIPTIONS DU 9 SEPTEMBRE 2010 (à partir de 12 h 00)
AU 21 OCTOBRE 2010 à 17 h 00 à l’adresse internet suivante :


ATTENTION PHASE INSCRIPTION (sur internet) : Pour vous inscrire cliquez sur le lien web ci dessous

https://ocean.ac-reunion.fr/inscrinetATE/


Toutes les indications vous seront alors données sur la marche à suivre pour vous inscrire

(la date de l’épreuve orale sera fixée ultérieurement).

CONDITIONS REQUISES

- Etre Attaché d'Administration de l’Education Nationale et de l’Enseignement Supérieur ;
- Justifier au 31 décembre 2011 d'au moins 1 an d'ancienneté dans le 5e échelon du grade d'attaché :
- Avoir accompli, à la date sus-mentionnée, 3 ans de services effectifs dans un corps ou cadre d’emploi de catégorie A .

Le recrutement est national.


RAPPEL DE CHIFFRES:
En 2009 : 302 POSTES OFFRETS
EN 2010 : 293 POSTES OFFERTS


A TELECHARGER EN BAS D'ARTICLE : RAPPORT DU JURY 2009
__________________________________________________________________________________


Circulaire du 23 juillet 2010
relative à la mise en oeuvre des mesures transversales retenues par le Conseil interministériel de l’outre-mer du 6 novembre 2009, notamment celles qui concernent les modalités de participation des ultramarins aux concours de la fonction publique


EXTRAIT "L’organisation des épreuves orales pourra, pour les territoires les plus éloignés et en fonction des contraintes inhérentes à chaque concours, permettre aux candidats qui le souhaiteraient, de passer leurs épreuves sur place. Pour ce faire, les administrations utiliseront la visioconférence. Toutefois, cette faculté devra en tout état de cause pouvoir être déclinée par les candidats. Pour ceux qui exprimeront le souhait de se rendre en métropole, une prise en charge des frais de transport devra être assurée au titre du dispositif de continuité territoriale."

TELECHARGER LA CIRCULAIRE CI DESSOUS EN BAS DE CET ARTICLE

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
A SAVOIR: OUTRE MER, GENERALITES SUR "CONCOURS" CETTE FOIS CI AVEC EPREUVES ECRITES


Nouvelles modalités pour la participation des ultramarins aux concours de la fonction publique



A l’issue du premier Conseil interministériel de l’Outre-mer, qui s’est tenu à l’Elysée le 6 novembre 2009, le Président de la République avait notamment annoncé une réforme des modalités de participation des candidats d’Outre-mer aux concours de la Fonction publique.

Jusqu’à présent les administrations qui organisaient des concours nationaux n’ouvraient pas systématiquement un centre d’épreuves écrites dans chaque territoire d’Outre-mer. Les candidats étaient donc tenus à de longs déplacements.

Lorsque des centres étaient ouverts localement, les horaires étaient définis sans tenir suffisamment compte du décalage horaire. Les candidats dont les territoires sont situés dans des fuseaux horaires très éloignés de la métropole (secteur Amérique et secteur Pacifique notamment), composaient à des heures très matinales ou très tardives, voire en pleine nuit.

Ces conditions constituaient donc des difficultés supplémentaires pour les candidats d’Outre-mer.

Eric WOERTH, ministre du Budget, des Comptes publics, de la Fonction publique et de la Réforme de l’Etat, et Marie-Luce PENCHARD, ministre chargée de l’Outre-mer, ont souhaité que la réforme des modalités de participation aux concours nationaux pour les candidats d’Outre-mer entre immédiatement en vigueur. Elle s’appliquera donc dès le 15 février prochain, date de début des épreuves écrites du concours d’accès aux Instituts régionaux d’administration (IRA).

Tous les candidats d’outre-mer pourront passer les épreuves écrites dans des centres ouverts dans chacun des territoires : Guadeloupe, Martinique, Guyane, Mayotte, La Réunion, Saint-Pierre-et-Miquelon, Nouvelle-Calédonie et Polynésie française.

Les candidats pourront aussi composer dans de meilleures conditions grâce à un aménagement des horaires permettant de mieux tenir compte du décalage horaire propre à chaque territoire. Ainsi, une gestion plus dynamique des horaires des épreuves, permettra d’agir sur plusieurs paramètres : début plus tardif des épreuves en métropole, raccourcissement de l’interruption entre les deux épreuves, meilleure exploitation de la durée de l’interdiction de quitter la salle après le début de l’épreuve... Grâce à la combinaison de ces mécanismes, tous les candidats d’Outre-mer composeront à des horaires mieux adaptés à leur rythme de travail. Aucun candidat ne sera plus amené à passer des épreuves écrites en pleine nuit.

Pour Eric WOERTH et Marie-Luce PENCHARD, « il s’agit de permettre à tous les candidats, où qu’ils vivent, de participer aux concours de la Fonction publique dans des conditions de plus grande égalité ».

Le dispositif s’appliquera dès le concours des IRA dont les épreuves débuteront le 15 février 2010


_________________________________________________________________________________


OUTREMER. Fin des inégalités dans les concours de la fonction publique
La crise sociale Outremer bouscule les lignes des services administratifs. La réforme des modalités de participation aux concours nationaux s’applique dès ce 15 février 2010.


Plus besoin de se lever tôt, ou de veiller toute la nuit pour passer un concours administratif Outremer. Dès ce lundi 15 février, les candidats qui passeront les épreuves écrites du concours d’accès aux Instituts régionaux d’administration (IRA) pourront le faire dans des conditions normales d’examen.

La réalité

Jusqu’à ce 15 février qui marquera un tournant dans cette pratique, les candidats aux concours de la fonction publique installés Outremer étaient confrontés à de nombreux obstacles. Ils étaient obligés soit de se rendre dans l’Hexagone pour passer des concours de la fonction publique, et donc dépenser une certaine somme d’argent (achat de billets d’avion, paiement de séjour à l’hôtel…), soit de rester dans leur territoire d’origine et de passer ce concours en même temps que ceux basés dans l’Hexagone. En imaginant que ce concours débute à 10 heures à Paris au mois de mai, avec le décalage horaire, cela fait 4 heures du matin aux Antilles, 5 heures en Guyane, 20 heures en Nouvelle-Calédonie… Des horaires pas forcément compatibles avec l’organisme humain censé fournir une production optimum pour ce type d’examen.

Une revendication vieille de plus de 15 ans

Depuis de nombreuses années des syndicats, des candidats, des associations et même des élus ont demandé que cette pratique soit modifiée. Parmi les arguments donnés en haut lieu pour démontrer l’impossibilité d’une modification : la portée nationale des concours. Outre cet aspect, le risque de fraude. Avec le décalage horaire, il fallait à tout prix éviter des fuites dans les sujets.

Les demandes d’ouverture de centre d’épreuves dans les départements et territoires d’Outremer, et le respect du décalage horaire, ont été reprises lors de la crise sociale qui a secoué les départements d’Outremer et plus particulièrement les Antilles. La réponse est donc venue du premier Conseil interministériel de l’Outremer. C’était le 6 novembre dernier. La réforme des modalités de participation aux concours nationaux pour les candidats d’Outremer a été lancée, elle s’appliquera donc dès ce mois de février.

Dispositions prises
Les sujets présentés aux candidats des concours nationaux seront en principe les mêmes, quelque soit l’endroit où ils se trouvent. Les horaires des épreuves seront gérés différemment. Les examens débuteront plus tard dans l’Hexagone, les interruptions entre deux épreuves seront raccourcies, et l’interdiction de quitter la salle après le début de l’épreuve sera exploitée autrement. Ce sont ces combinaisons, selon le communiqué commun de la ministre de l’Outremer Marie-Luce Penchard et du ministre de la Fonction publique et de la Réforme de l’Etat Eric Woerth, qui ont permis ce changement.

« Il s’agit de permettre à tous les candidats, où qu’ils vivent, de participer aux concours de la fonction publique dans des conditions de plus grande égalité » ont précisé les ministres dans le communiqué


Vendredi 10 Septembre 2010
Patrick CORRE
Lu 2855 fois

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Grilles indiciaires | Congés de formation professionnelle | Indemnités | Concours et examens professionnels | Réformes statutaires | Notations-evaluation


ADHESION A LA CGTR EDUC'ACTION
CLIQUEZ SUR LE LOGO !!!
Trésorière : Fabiola Thermidor - 0693.94.01.99

Newsletter


L M M J V S D
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31  

Forum


Le site de l'Union Nationale des Syndicats de l'Education Nationale

Le site de l'Union Générale des Fédérations de Fonctionnaires


Le Quotidien de la Réunion et de l'Océan Indien