SUIVEZ NOUS SUR FACEBOOK

SITE SPECIFIQUE SPÉCIAL COVID DE LA CGT FONCTION PUBLIQUE

BUREAU ACADEMIQUE -RESPONSABLES CGTR EDUC'ACTION-CLIQUEZ ICI !!

LES GUIDES JURIDIQUES
DE LA CGT EDUC'ACTION

ESPACE du 1er DEGRE
de la Cgt Educ'Action

Le GUIDE ATSS
DE LA CGTR EDUC'ACTION

RESPONSABLE CGTR EDUC DES AESH
- ADELINE MARCHAIS AU 0.692.36.91.08






           
Mobilisation

FIL ROUGE EN DIRECT : le conflit sur les retraites (vendredi 16 octobre 2010 - MEDIAPART)

ET CE SAMEDI, UNE MOBILISATION ENCORE TRES FORTE
MEDIAPART, 16 Octobre 2010 par la rédaction de Mediapart



Plus de deux cents manifestations ont été organisées ce samedi dans tout le pays pour protester contre la réforme des retraites. La mobilisation semble égale à celle du samedi 2 octobre.

19h. Dans un communiqué, l'Union nationale des lycéens (UNL) appelle à relancer la mobilisation: «L'UNL appelle tous les lycéens à organiser des assemblées générales dans leur lycée lundi afin s'amplifier la mobilisation notamment le mardi 19 octobre!»

18h. A Lyon, notre abonnée «lalabouille» dit bien aimer ce slogan:

«Non à l'épuration ethnique»

«Oui à l'épuration éthique»

A Limoges, notre abonné Augure note ceci: «Quasiment autant de monde que mardi, et plus que samedi dernier. Cela malgré un temps froid et pluvieux. Moins de familles entières (probablement à cause du temps) que le week end précédent, mais pas mal de jeunes et de personnes d'horizons très divers. Une vraie réussite.»

FIL ROUGE EN DIRECT : le conflit sur les retraites (vendredi 16 octobre 2010 - MEDIAPART)
17h50. Air France semble anticiper de sérieux blocages mardi 19 octobre. Sur son site Internet, la compagnie annonce «une grève générale» le 19 octobre. Capture d'écran ci-contre.

17h40. Notre abonnée Marie-Martine Lips nous écrit de Dinan: «Très grosse manifestation, à mon avis plus que le 2 octobre, et sous le soleil. Camion de pompiers avec sirènes. Bon enfant mais très déterminé. Toutes les tranches d'âge, y compris les lycéens bien intégrés dans le cortège. Et un apéro citoyen au cidre à la fin.»

17h30. Nouvel appel de Bernard Thibault (CGT): «Nous demandons clairement au Sénat de ne pas voter cette loi en l'état.» Le vote sur l'ensemble du projet doit intervenir mercredi. Le syndicaliste estime que la participation aux cortèges est «sensiblement équivalente à celle du samedi 2 octobre». «Cela montre la persistance d'un très fort niveau de mobilisation. Nous avons un autre rendez-vous mardi et je vois tous les ingrédients pour que ce mouvement continue dans la durée», a-t-il dit. Bernard Thibault a appelé le gouvernement «à rouvrir les négociations avec les syndicats».

FIL ROUGE EN DIRECT : le conflit sur les retraites (vendredi 16 octobre 2010 - MEDIAPART)
17h15. Strip-tease d'étudiants à Lorient, ce matin, note Le Télégramme. «Les jeunes se sentent dépouillés.»

17h. La fédération CGT, premier syndicat de la SNCF, appelle les cheminots à «renforcer» la grève dès dimanche soir, annonce Didier Le Reste, responsable de cette fédération.

Affrontements entre jeunes et CRS, à Lyon, en fin de matinée. Selon Le Progrès, vingt-huit personnes ont été interpellées.

16h50. A nouveau un très gros rassemblement dans la ville d'Alain Juppé, à Bordeaux, où les lycéens ont manifesté à plusieurs reprises cette semaine. La mobilisation est également forte à Rennes, Avignon, Toulouse, Nice.

A Avignon, notre abonné Faunus a pris bonne note de ce slogan lu sur le dos d'un lycéen : «Pour la France d'en haut, des couilles en or. Pour la France d'en bas, des nouilles encore».

16h45. Toujours autant de monde, note Mathieu Magnaudeix, dans le cortège parisien. Un rassemblement calme, festif et plutôt familial. Les manifestants prennent leurs habitudes et le mouvement paraît s'enraciner. Les lycéens sont présents, sans déborder le cortège, ainsi que les étudiants en moins grand nombre. Les rendez-vous sont fixés ici ou là pour la prochaine journée d'action, mardi.

16h30. A La Roche-sur-Yon (Vendée), nous dit Ludovic Lamant, les manifestants partis à 11h de la place Napoléon ont croisé sur leur route un soutien de poids, en la personne d'Abel Ferrara. Le réalisateur américain de Bad Lieutenant et de New Rose Hotel, invité de luxe du festival de cinéma de La Roche, a déclaré, en amont de la projection de l'un de ses derniers films: «J'ai 59 ans et je pensais à la retraite pour l'année prochaine (...) La perspective d'être vieux, et seul, et que l'on me pique mon argent, ce n'est pas cool.»

Abel Ferrara: «Je soutiens donc la grève, en ne faisant rien de la journée»

16h15. A Lille, Martine Aubry redit sa demande de «suspendre» le projet de réforme, demande également faite par la plupart des dirigeants syndicaux. «Il reste des jours et des jours de discussion encore au Sénat, c'est l'occasion de dire maintenant 'on suspend', je l'ai dit au président de la République, quand on écoute le peuple, on ne se diminue pas, on se grandit», a déclaré la maire de Lille.

Notre abonné Porthos, dans le cortège parisien, note: «Il est actuellement 16h06 et les deux cortèges parallèles, celui du boulevard Voltaire et celui de Beaumarchais, s'écoulent en rangs très serrés. La tête est déjà au delà de la Bastille, la queue n'a pas du tout quitté la République.»

Notre abonné Louis Ambroggi nous signale: «A Bourg-en-Bresse ce matin, autant de monde qu' à la dernière manif et j' ai bien aimé le slogan:

«Une Rolex à 50 ans, la retraite à 60 ans!»

16h. Les premiers manifestants arrivent sur le Vieux Port, nous signale Louise Fessard à Marseille. C'est un cortège beaucoup moins familial que le 2 octobre. Pour Pierre Godard, militant du NPA, «quelle que soit l'issue de la mobilisation, elle aura réveillé les salariés, et les petits conflits au sein de chaque secteur risquent de se multiplier».

15h30. Selon le ministère de l'intérieur, la mobilisation est en baisse. Pour les trois grandes centrales syndicales (CGT, CFDT, FO), elle est égale à celle du samedi 2 octobre, voire supérieure.

Joli slogan entendu par Louise Fessard à Marseille:

«Ils ont voulu 67, ils auront 68!»

Notre abonnée "marthella" note qu'à Cholet (Maine-et-Loire), la manifestation est aussi importante que samedi dernier : autour de 4500/5000 personnes. Une soixantaine d'étudiants/lycéens, beaucoup de couples 30/40 ans avec des enfants, des poussettes, manif bon enfant mais déterminée.

15h20. Notre abonné "resistant08" assure que, dans les Ardennes, tous les syndicats ont voté la grève générale à partir de lundi.

15h. Notre abonnée Anne Nymette dit avoir compté 13.000 manifestants à Pamiers, dans l'Ariège.

14h30. A Paris, dans le carré de tête de la manifestation, François Chérèque (CFDT) accuse le gouvernement d'être «en train de bloquer le pays» et de «radicaliser» le conflit.

14h15. Beaucoup de lycéens dans le cortège à Marseille, nous signale Louise Fessard, qui est sur place. Et ce slogan, lu sur une banderole: «Lycéens dans la rue en 2010, n'oubliez pas d'aller voter en 2012.»

13h40. Boulevard du Temple à Paris, où est Mathieu Magnaudeix. Plusieurs dizaines d'étudiants derrière la banderole de l'UNEF chantant slogan sur slogan attirent caméras et photographes de presse: «De vrais emplois, de vraies retraites!» «Résistance!».

Quelques pancartes très anti-Sarko: «Notre retraite à 60 ans, ta démission maintenant». Et un très élégant : «Carla on est comme toi ,on se fait niquer par le chef de l'Etat».

FIL ROUGE EN DIRECT : le conflit sur les retraites (vendredi 16 octobre 2010 - MEDIAPART)
13h30. Beaucoup de monde ce matin à Saint-Brieuc, ville où les lycéens avaient défilé en masse jeudi. Parti socialiste et police se disent d'accord pour décompter au moins 25.000 manifestants. Sur place, Géraldine Delacroix a noté quelques slogans qui tiennent la vedette:

«Retrait du plan Sarko, ni amendable, ni négociable»

«Je ne suis pas un manifestant (selon la police)»

«Marche mondiale des femmes: faut nous payer à temps complet, sans oublier les rtt»

«67? Pourquoi pas 69 quitte à se faire baiser»

Le NPA fait circuler des faux billets avec la tête de Nicolas Sarkozy.

PS et flics d'accord sur au moins 25.000.

13h. Les syndicats du transport routier appellent les salariés du secteur à se prononcer sur d'éventuelles grèves la semaine prochaine.

Très grosses manifestations à Toulouse, à Avignon, à Marseille.

11h. C'est le débat de la matinée: la possible paralysie de certains aéroports à cause du manque de carburant. L'aéroport de Roissy-Charles-de-Gaulle dispose de réserves de kérosène jusqu'à lundi soir ou mardi, annonce le ministère de l'écologie.

10h. Le secrétaire général de la CGT, Bernard Thibault, vient d'expliquer sur Europe-1 que «même une loi adoptée ou votée ne met pas un terme à la contestation», mettant «en garde le gouvernement» alors que la réforme des retraites doit être votée mercredi au Sénat.

Dimanche 17 Octobre 2010
Pôle communication
Lu 591 fois

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Editos | Carrières | Contractuels | Précarité | Retraites | Mobilisation | Rectorat | UNIVERSITE | DJSCS | CRDP | Textes juridiques


ADHESION A LA CGTR EDUC'ACTION
CLIQUEZ SUR LE LOGO !!!
Trésorière : Fabiola Thermidor - 0693.94.01.99

Newsletter


L M M J V S D
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31

Forum


Le site de l'Union Nationale des Syndicats de l'Education Nationale

Le site de l'Union Générale des Fédérations de Fonctionnaires


Le Quotidien de la Réunion et de l'Océan Indien